Nissan 21 Le Mans 2015
La Nissan GT-R LM Nismo N.21 | Francois Flamand / DPPI Media

Nissan renvoyé au fond de la classe

Publié le , modifié le

Chronométrés au dessus de 110 % du meilleur temps des LMP1, les trois Nissan GT-R LM Nismo et la CLM P1-AER du Team Bykolles ont bénéficié de la mansuétude des commissaires sportifs pour prendre le départ des 24 Heures du Mans 2015. En revanche, ils n'ont pas échappé à un déclassement. Les quatre autos partiront en dernière position des prototypes, de la 29e à 32e place sur la grille de départ.

La règle est écrite noir sur blanc. Un concurrent qui ne réussirait pas à faire un tour inférieur ou égal à 120 % de la moyenne des 3 meilleurs temps réalisés par 3 voitures de marques différentes et à 110 % du meilleur temps réalisé par la voiture la plus rapide dans sa catégorie ne serait pas autorisé à prendre le départ. Sauf à être repêché, sur proposition du directeur d'épreuve, par les commissaires sportifs. Incapables de rouleur sous les 3'36", les trois Nissan GT-R LM et la CLM du Dr Kolles avaient échoué mercredi et jeudi. De peu mais en dehors des clous.

En fond de grille

Tête d'affiche des 24 Heures, Nissan ne pouvait pas rester au stand. Même si la course des Japonaises s'annonce très difficile, leur audacieux projet a convaincu les commissaires de les laisser rouler en course. Samedi à 15h00, ils s'élanceront au coeur du peloton en dernière position des prototypes. 30e, 31e et 32e pour les Nissan. 29e pour la Bykolles. Si l'honneur est sauf, le camouflet est important pour le constructeur japonais, si loin de son discours guerrier des derniers mois. Une bien mauvaise image.