Zeod RC Nissan Le Mans 2014
Leprojet Zeod RC de Nissan pour Le Mans 2014 | DR

Nissan électrise la DeltaWing

Publié le , modifié le

Réservé aux technologies innovantes et hors classement, le 56e stand des 24 Heures du Mans a été confié à Nissan pour la 82e édition en 2014. Vendredi, le constructeur a dévoilé son projet Zeod RC dans le village du circuit manceau. Annoncé révolutionnaire, la marque a surpris en "résuscitant" la DeltaWing qui avait séduit le public en 2012. Nissan espère dépasser les 300 km/h et se battre pour la victoire dans le futur.

Quand le voile s'est levé sur la Zeod RC, l'impression a été très mitigé. Le plaisir de revoir une DeltaWing améliorée était vite gâché par cette impression de déjà vu alors que le 56e stand est réservé à des projets "nouveaux". Celui-là ne l'est qu'à l'intérieur avec un véhicule 100 % électrique. Leader sur le marché des VE (véhicules électriques), Nissan a saisi l'opportunité de démontrer son savoir-faire sur une voiture de course. Toutefois, le constructeur japonais s'est montré très discret sur les solutions retenues et son efficacité. "Nous avons de très nombreuses options à explorer et tester", a indiqué le directeur de l'innovation chez Nissan Ben Bowlby.

En 2013, l'ACO avait sélectionné le prototype Green GT et sa pile à combustible pour occuper le 56e stand. L'équipe n'a pas réussi son pari technologique et le forfait est intervenu au printemps. On ne le souhaite pas pour la Zeod RC. Heureusement, Nissan a les reins plus solides que la petite équipe française et a une année pour charger ses batteries. "Tout au long de l'année à venir, nous allons tester différents groupes motopropulseurs au cours d'un programme d'essais intensifs", assure Bowlby. Si ça marche, Nissan espère transférer sa technologie sur les voitures de série. "Concevoir une telle voiture est un véritable laboratoire d'essais qui permettra de trouver des solutions très efficaces pour les prochaines générations de voitures de série." Dès 2014. Si tout va bien.