Equipage Audi N.2 pied podium Le Mans 2014
Benoît Tréluyer, Marcel Fassler et André Lotterer sur le toit de l'endurance | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Les vainqueurs du Mans n'y croyaient pas

Publié le , modifié le

Benoît Tréluyer, Marcel Fässler et André Lotterer ne pensaient plus remporter les 24 Heures du Mans quand leur turbo a cassé. Mais les miracles existent aussi dans la Sarthe et l'Audi R18 e-tron quattro N.2 surmonté tous les obstacles.

Malgré l'ivresse du champagne et la fatigue, Benoît Tréluyer était lucide sur sa 3e victoire au Mans avec ses "potes" Fässler et Lotterer. "L'an dernier, nous avions une belle vitesse mais ça ne l'a pas fait. Cette année, on a eu une approche différente. Il nous fallait une bonne voiture pour le dimanche matin, raconte l'Alençonnais. Mais pour gagner au Mans il faut de la chance. Cette année, celui qui a eu le moins de malchance a gagné !" L'espoir avait pourtant totalement disparu quand leur voiture a laissé la première place à la N.1 pour changer le turbo. "Quand le turbo a cassé, Benoît est venu me le dire. J'ai dit c'est pas possible car c'est une pièce qui ne casse jamais normalement, explique Lotterer. Avec cinq tours de retard, c'est impossible de gagner."

Lotterer boosté par les mécanos

Impossible ? Pas chez Audi. "Les mécaniciens qui ont réparé à toute vitesse connaissent bien Le Mans. Ils m'ont motivé pour tout donner, ajoute le pilote Allemand. La voiture était vraiment bien après ça et je me suis fait plaisir." Lotterer a notamment battu deux fois le record du tour (3'22"567) et rejoint Tom Kristensen au palmarès des meilleurs chronos aux 24H. Comme le Danois, c'était son troisième record du tour en course. Tréluyer était lui presque gêné de terminer le travail alors que Fässler et Lotterer ont effectué le plus gros du travail sur la piste. "C'était beaucoup d'émotion à l'arrivée car je n'ai pas été celui qui a fait le meilleur travail. Mes coéquipiers ont fait très fort cette nuit et je leur tire mon chapeau ainsi qu'à toute l'équipe."

Une équipe qui gagne

Pour le Dr Ullrich, patron d'Audi Sport, ce 13e succès au Mans est le plus collectif. "Le Mans, c'est 24 heures et on a essayé de faire le moins d'erreur possible et de perdre le moins de temps possible. Mais "Le Mans" est arrivé avec des soucis pour les uns et pour les autres. Tout le monde a été très bon et c'est vraiment une victoire d'équipe, encore plus que les autres années. La chance est une partie du résultat mais l'équipe est la partie la plus importante." Surtout quand c'est une équipe qui gagne !

Xavier Richard @littletwitman