Zeod RC Nissan 24 Heures du Mans
La Zeod RC Nissan n'a pas survolé les 24 Heures du Mans... | CLEMENT MARIN / DPPI MEDIA

La Zeod, 1er abandon des 24H du Mans

Publié le , modifié le

L'électrique n'est pas encore au point chez Nissan. Le projet Zeod RC, invité à courir hors classement par l'ACO, a déjà jeté l'éponge des 24 Heures du Mans.

Le 56e stand des 24 Heures du Mans est-il maudit ? En 2013, la Green GT, une voiture équipée d’une pile à combustible à hydrogène, avait jeté l’éponge avant le départ. En retard sur sa préparation à cause de la complexité de son système, l’écurie française avait préféré rendre son invitation réservée aux nouvelles technologies et hors classement. Après le succès de la DeltaWing en 2012, l’ACO avait décidé cette année de donner sa chance au projet Nissan Zeod RC qui en reprend la forme extérieure.

Des essais compliqués

Avec le constructeur japonais, qui vient d’annoncer son grand retour en LMP1 pour 2015, l’ensemble paraissait solide. On pouvait en douter après une première journée d’essais très compliquée. Lancée dans son premier tour, la N.0 n’était jamais revenue à son stand. Au bout de la ligne droite des Hunaudières, le prototype japonais avait stoppé son run pour se poser dans le secteur de Mulsanne. Problème de boîte de vitesse. La Zeod RC était réapparue mercredi soir mais elle annonçait les prémices un abandon précoce.

Cinq tours et puis s'en va

En effet, la course s’est arrêtée trop vite samedi. Cinq petits tours et « l’avion japonais » s’est posé du côté d’Arnage. Un problème de transmission a cloué le prototype au sol. Fin de l’aventure. « On essaiera de garder le positif. On a pu dépasser les 300 km/h et rouler un tour complet en full électrique lors du warm-up », a expliqué Lucas Ordonez. Mission accomplie ?

Xavier Richard @littletwitman