Jacky Ickx et Tom Kristensen
Jacky Ickx et Tom Kristensen, les "Messieurs Le Mans" | DR

Ickx – Kristensen, deux « Mr Le Mans » pour le prix d’un

Publié le , modifié le

A eux deux, ils pèsent quatorze victoires aux 24 Heures du Mans. Deux légendes de l’endurance. Deux pilotes et deux hommes d’exception. Jacky Ickx et Tom Kristensen étaient à l’honneur jeudi lors de la conférence de presse de l’Automobile Club de l’Ouest.

Ickx et Kristensen côte à côte, c’est peut-être la plus belle image du 90e anniversaire des 24 Heures du Mans. Peu de pilotes représentent autant cette épreuve que le Belge et le Danois. Si on ajoute Henri Pescarolo, quadruple vainqueur et nouvel ambassadeur de la course, le sommet de l’Everest de l’endurance est atteint. Jeudi, l’ACO avait réuni les trois hommes pour une « auto »-célébration devant la presse. Tout de bleu vêti, une « tenue de plage » assortie à la Chenard & Walker qui a remporté la première édition du Grand Prix d’endurance, Jacky Ickx a de nouveau crié son amour pour les 24 Heures. « Le Mans m’a particulièrement bien traité », a avoué le Belge, « Sarthois de cœur ». Le sextuple vainqueur des 24 Heures n’a pas encore reçu sa veste du Hall of Fame, ce qui ne saurait tarder, mais il a rendu hommage à ceux qui l’ont porté tout en haut du podium.

« Le destin d’une vie, une carrière, ce qui est commun à nous tous (les pilotes présents sur la scène, ndlr), on le doit aux personnes qu’on rencontre, a expliqué Ickx. C’est eux qui font ce que vous êtes et ce que vous devenez. Quelque soit votre talent, on n’a pas beaucoup de contrôle sur le succès. Il faut être là au bon moment mais il faut surtout côtoyer les personnes extraordinaires. Ce n’est pas Norbert Singer ou le Dr Wolfgang Ullrich qui me démentiront. Mes victoires, je les dois en très grande partie à Porsche. Quand on a le privilège d’être dans une voiture gagnante au départ, les choses sont beaucoup plus simples. C’est aussi valable pour Tom puisque l’essentiel de ses victoires il les doit à Audi. »

En grand gentleman, Ickx a couronné le Danois qui disputera de nouveau la victoire ce week-end avec Audi. « Le vrai Monsieur Le Mans, c’est lui, insiste-t-il. Il a gagné 8 fois. C’est vraiment exceptionnel. Et c’est un vrai gentleman. » En écho, Kristensen a laissé le titre de Monsieur Le Mans à son glorieux aîné. « Ce n’est pas facile d’avoir les derniers mots après toi. Tu seras toujours Monsieur Le Mans, a reconnu le Danois. Tu as été le premier. » Un beau moment d’émotion entre deux grands champions que Le Mans a gâté. A moins que ce soit l’inverse.