Ford GT 2015
La nouvelle Ford GT qui pourrait faire son retour aux 24 Heures du Mans | DR

Ford attendu, BMW espéré

Publié le , modifié le

La magie des 24 Heures du Mans et le renouveau confirmé du championnat du monde FIA ont tapé dans l'oeil de plusieurs constructeurs "historiques". Audi, Porsche, Toyota, Nissan, Aston Martin et Chevrolet sont déjà convaincus. Ford en GT et BMW avec un prototype devraient les imiter très prochainement.

Ce n’est plus un secret, Ford va revenir aux 24 Heures du Mans. Son président Bill Ford va donner le départ samedi à 15h00. A l’inverse de Luca di Montezemolo et Fernando Alonso qui ont agité le drapeau bleu-blanc-rouge sans que cela se concrétise par un engagement de la Scuderia Ferrari en endurance, le grand patron de la firme US est venu en Sarthe avec un programme sportif dans ses valises. Un retour dont les grandes lignes seront révélées lors d’une conférence de presse vendredi à 15h00. Cinquantenaire de la GT40 oblige, tout porte à croire que l’ovale bleu portera son choix sur la catégorie GTE. En 1966, après trois années d’effort, le géant américain avait fini par terrasser Ferrari. Ce souvenir impérissable reste vivace outre-atlantique. Seule une victoire en LMP1 aurait la même saveur.

Ford de retour en GTE

Le dernier succès, et seul à ce jour, de BMW est plus récent. En 1999, Audi découvrait Le Mans et assistait au triomphe de son rival allemand avec sa V12 LMR. Audi et maintenant Porsche au sommet de l’endurance, la firme bavaroise étudie à son tour la possibilité de s’engager au Mans et en championnat du monde à l’horizon 2017. Le futur règlement technique de l’ACO et de la FIA devrait à nouveau laisser le champ libre aux innovations techniques, notamment pour les véhicules hybrides ou totalement électriques.

BMW en full électrique ?

« Si vous considérez BMW en tant que marque globale, nous ne sommes pas des suiveurs, nous éditons de nouvelles voies, comme nous l’avons démontré avec notre gamme « i », donc je ne pense pas que nous devions suivre ce que les autres font » a ainsi indiqué Jens Marquardt directeur de BMW Motorspor au magazine allemand "Auto Motor und Sport". Moins cher que la F1 et avec des retombées directes pour les constructeurs grâce à ses règlements en phase avec son temps, l’endurance a tout pour séduire. Et si Renault via Alpine se laissait convaincre à son tour ?