Audi R18 e-tron quattro N.1 et N.2 Spa
Les Audi R18 e-tron quattro N.1 et N.2 | Francetvsport

Feu vert au Mans !

Publié le , modifié le

A deux semaines des 24 Heures du Mans, toutes les écuries se retrouvent pour une répétition générale dimanche sur le grand circuit. Une occasion pour toutes les voitures de prendre leurs marques et …marquer leur territoire. Pour Audi, 11 fois vainqueur au Mans depuis 2000 et impressionnant lors des dernières 6 Heures de Spa, c'est un retour à la "maison". Pour sa 2e année dans la Sarthe, Toyota vise la victoire. Premier élément de réponse dimanche soir.

Test-day : pour quo​i faire ?

On ne le répètera jamais assez mais le circuit des 24 Heures du Mans n'est pas un circuit permanent. Subtil mélange de bouts du circuit Bugatti, de portions publiques et de virages réservés aux 24 Heures, le tracé sarthois ne s'apprivoise pas en un jour. D'où la possibilité offerte aux équipes de tester leur voiture, les pneumatiques et les pilotes sur ces 13,629 km de légende. La sécurité est toujours au premier plan de cette journée. D'où une obligation pour les novices de rouler. C'est le cas des nouvelles voitures (telle que les Lotus ou Viper) avec au minimum un exemplaire par modèle. Des écuries qui n’ont jamais participé aux 24 Heures du Mans. Des pilotes n’ayant jamais participé aux 24 Heures du Mans ou qui ne figurent pas dans la liste des pilotes confirmés admis d’office à participer aux essais officiels depuis les 24 Heures du Mans 2008. Les pilotes concernés doivent boucler au moins dix tours au cours de la journée, l’ACO se réservant le droit de ne pas retenir un pilote si ses performances ou ses aptitudes sont jugées insuffisantes. Pour les habitués, les huit heures d'essais servent notamment à choisir les pneus pour la course et évaluer la consommation. A l'arrivée, chacun aura un premier set-up.

Audi et Michelin prépa​rent le futur

Pour anticiper le nouveau règlement qui entrera en vigueur dès 2014, Audi et Michelin vont profiter de la journée test pour tester les futurs pneumatiques de la discipline. Des gommes à la largeur réduite mais toujours soumises à des contraintes énormes. Pour les puristes, les 31/71-18 vont remplacer les 36/71-18 à l'avant et 37/71-18 à l'arrière. Afin de les évaluer dans des conditions réelles, Audi mettra donc en piste une 4e R18 e-tron quattro avec Marc Bonanomi au volant.

Patrick Dempsey de retour

Le Dr Mamour est de retour au Mans. Atteint du virus de la course automobile, Patrick Dempsey revient dans la Sarthe pour la deuxième fois. L'acteur américain s'était classé 30e au général en 2009 au volant d’une Ferrari F430 et 9e de sa catégorie. En 2013, la star de la série Grey’s Anatomy sera au volant de la Porsche 911 GT3 RSR N.77 engagée par l’équipe Dempsey/Del Piero-Proton. Il en partagera le volant avec ses compatriotes Joe Foster et Patrick Long, ce dernier étant pilote d’usine Porsche.

Oak Racing perpétue la tradition des Art Cars

Les Art Cars décorées pour les 24 Heures du Mans, c'est presque une tradition depuis les BMW de Calder, Warhol ou dernièrement Koons. Jacques Nicolet prolonge cet échange entre automobile et art avec sa Morgan-Nissan décorée par Fernando Costa. Restée sous un drap au centre Pompidou à cause d'un curieux imbroglio, elle sera enfin dévoilée dimanche à la pause déjeuner. "Avec cette Art Car, j’ai souhaité exprimer le fait que dans le monde des 24 Heures, chacun, à son niveau, quel que soit son âge, son activité, son action, peut trouver le moyen de faire partager sa passion. C’est là toute la force des 24 Heures : faire vivre la passion de l’endurance au plus grand nombre. En rencontrant Fernando Costa, j’ai tout de suite senti que cela allait être le cas. Son mode d’expression artistique, le panneau de signalisation, est en osmose totale avec le sujet et ses œuvres parlent à chacun d’entre nous. La Art Car OAK Racing Costa est ainsi une passerelle entre compétition automobile et société, art et technique, une ouverture sur le monde du rêve, un aboutissement et une promesse d’avenir. J’espère qu’elle saura susciter chez chacun un beau moment d’émotions et de surprises." Le coup de cœur est assuré !

Alpine X2

De retour en endurance via une Oreca-Nissan du team Signatech, Alpine n'aura qu'une voiture en course les 22-23 juin. En revanche, l'écurie de Philippe Sinault a décidé de faire rouler deux A450 lors de la journée test. « L’engagement de deux Alpine A450 va nous permettre de faire de multiples essais pour préparer les 24 Heures du Mans, indique Philippe Sinault, Team Principal de l’équipe Signatech-Alpine. Nous devrons utiliser au mieux le temps imparti dès ce dimanche. Le nouveau kit aérodynamique ‘Le Mans’, les pneumatiques Michelin et différents paramètres sont à passer en revue sur ce circuit si particulier. Ce sera aussi notre première apparition au Mans avec les couleurs Alpine. C’est un projet fantastique. Il y a une attente incroyable de la part du public. Cette année, Le Mans aura une saveur particulière ! » Pour l'occasion, le trio Panciatici-Ragues-Gommendy sera renforcé le pilote de réserve d'Alpine Paul-Loup Chatin.

La liste des engagés de la journée-test