Les deux Audi R18 e-tron quattro sont inséparables
Les deux Audi R18 e-tron quattro sont inséparables | DR

Deux Audi au coude à coude

Publié le , modifié le

La victoire n'échappera pas à une Audi hybride mais le suspense reste entier pour le nom du vainqueur. Après un changement d'aileron et une petite erreur de Fässler, l'e-tron quattro N.1 n'est plus aussi souveraine. Les tenants du titre Tréluyer-Lotterer-Fässler et la N.2 de Kristensen-Capello-McNish s'échange le commandement au gré des ravitaillements. A quatre heures de l'arrivée, la moindre erreur pourrait être fatale.

Le Dr Ullrich va-t-il se faire quelques cheveux blancs supplémentaires ? Avec quatre R18 en tête et une avance plus que confortable, ça ne devrait pas poser de problème au patron d'Audi Motorsport. S'il y a angoisse, c'est au sujet des deux e-tron quattro de tête, séparée de quelques secondes et engagées dans une lutte sans merci. Pour le moment, ça se passe dans les stands mais le Dr Ullrich redoute un affrontement plus sérieux en piste. Pour le moment, les pilotes ont l'autorisation de se battre sans prise de risque insensée. Entre les tenants du titre et les "vieux renards" d'Ingolstadt, on redoute le moment où les ordres vont tomber.

En LMP2, ça roule toujours pour la HPD N.44 du Starworks Racing. Le proto vénézuélien tient en respect l'armada des Oreca-Nissan mais la pression est forte pour cette petite équipe semi-professionnelle. En LM GTE Pro, la Ferrari N.51 d'AF Corse est solidement en tête avec deux tours d'avance sur une autre 458 Italie, la N.58 du Luxury Racing. En GTE Am, le suspense demeure. Moins d'une minute sépare la Corvette N.50 de Larbre Compétition à la Porsche N.67 de Raymon Narac. Ça va être tendu jusqu'au drapeau à damiers.