Audi N.2
L'Audi N.2 | DR

Audi se lève en tête

Publié le , modifié le

Entrecoupée de plusieurs neutralisations, la nuit des 24 Heures du Mans n'a pas changé les positions en tête. A l'issue des deux tiers de la course, l'Audi R18 e-tron quattro N.2 conserve la première place avec un tour d'avance sur les deux Toyota TS030 Hybrid N.8 et N.7. En LMP2, le Oak Racing ne songe pas encore au doublé mais il prend forme. La Morgan N.35 et la N.24 se partagent la tête avec deux tours sur une Zytek. Chez les GTE, Porsche et Aston Martin se livrent un duel au couteau.

Au saut du lit, Loïc Duval ne perd rien de sa vitesse. Le poleman a gardé toute sa fraîcheur et la tête froide. Seul pilote du podium à descendre sous les 3'27", il est ressorti de la nuit comme il y était entré, en leader de la course. Rapide et sûr, Duval a continué de creuser l'écart sur le duo Toyota. Quelques secondes grappillées par-ci par-là ont bien assis la position de l'Audi N.2. Rien de définitif au Mans mais la R18 et son équipage ne donnent aucun signe de faiblesse à la concurrence.

Depuis le départ, la course est en mode alternatif. De jour comme de nuit, le safety car a eu ses heures de gloire. Ce fût encore le cas entre minuit et le petit matin. Sur les coups de trois heures du matin, la Ferrari N.54 d'AF Corse a elle aussi testé la résistance des rails des esses du tertre-rouge. Howard Blank est sorti indemne mais une 7e neutralisation était obligatoire pour réparer les dégâts sur le circuit. Une heure sous la voiture de sécurité puis c'est la pluie qui a fait son retour. Trempé, le bitume manceau a joué des tours aux pilotes fatigués. 

Dans toutes les catégories on a visité les bacs à gravier. Malgré les petits soucis qui ont accablé sa voiture, Jacques Nicolet n'a jamais été en si bonne position au petit matin. Le Oak Racing enquille sereinement en tête du LMP2 avec deux tours d'avance pour la 24 et la 35. La 3e place du podium est elle très indécise entre la Zytek N.42 et les deux Oreca 26 et 46. Que dire du GTE Pro avec quatre autos en deux minutes pour la victoire. C'est un duel entre Aston Martin et Porsche où chacun s'est hissé au sommet.