Audi N.8 stand nuit LM2010
L'Audi R15 plus N.8 arrive à son stand illuminé | DR

Audi revient aux affaires

Publié le , modifié le

L’hécatombe chez Peugeot a remis en selle Audi lors des 78èmes 24 Heures du Mans. Après l’abandon de la 908 N.3 et les déboires de la N.1, une R15 est montée sur le podium pour la première fois de la course. Il s’agit de la N.8 de Fässler - Lotterer - Treluyer qui était dans le même tour que la 908 Oreca après 13 heures de course.

Après un apres-midi radieux, le Lion a perdu de sa superbe. La N.3 n’est plus et la N.1 a connu quelques soucis. C’est à 22h30 qu’un boîtier électronique défectueux a décidé de se mêler à la bagarre. Il entraînait des pertes de fonction sur la 908, notamment le bloc alternateur-démarreur. Arrêt inévitable pour la voiture de Wurz, Gené et Davidson qui perdait 13’41” dans cette réparation. A 23h15, Gene démontrait que la 908 avait retrouvé tout son punch en battant le record du tour en 3’20”973 (244 km/h de moyenne). Il était relayé par Davidson qui tutoyait le bac à graviers avant les esses de la forêt à 1h30 après une touchette avec la Ferrari de Jean Alesi. Pas de bobo mais une grosse frayeur. Chez Peugeot, on tentait de garder le sourire car la N.2 et la N.4 du team Oreca avaient parfaitement pris le relais en tête mais la sérénité avait pris du plomb dans l’aile.

Bien plus fiables et faciles à conduire qu’en 2009, les Audi R15 refaisaient donc surface. Comme le loup sort du bois à la nuit tombante, les Allemandes se plaçaient dans le sillage de la 2e place pour la première fois de la course. Une course sage malgré des chronos qui n’avaient rien à envier à ceux des Peugeot. Sans des safety car malheureux, les R15 auraient même pu mettre la pression. A 15 heures du drapeau à damiers, la course est loin d’être jouée. C’est moins serré en LMP2 où les deux HPD ont accentué leur avance. La 42 devance la 26 de deux tours et en possède six sur la meilleure Pescarolo du OAK Racing. En GT2, le changement de boîte de vitesse de la Ferrari N.82 a ouvert la voie à la Corvette N.64. Pas de quoi se reposer toutefois puisque l’autre Corvette (63) se bat un tour derrière avec deux Porsche (N.77 et N.76).

Classement après 13 heures de course (02h00 du matin)
1. Peugeot N.2, 178 tours
2. Peugeot Oreca N.4, à un tour
3. Audi N.8, à un tour
4. Audi N.9, à un tour
5. Audi N.7, à trois tours
6. Peugeot N.1 à quatre tours
7. Aston Martin 007, à quatre tours
Aston Martin 009, à six tours
Audi N.15, à huit tours
Oreca-AIM N.6, à neuf tours
...
HPD N. 42, à 12 tours, 1er en LMP2
...
Corvette N.64, à 25 tours, 1er en LMGT2
...
26. Saleen N.50, à 28 tours, 1er en LMGT1