500 miles d'Indianapolis: Sébastien Bourdais blessé au bassin après son crash aux essais

500 miles d'Indianapolis: Sébastien Bourdais blessé au bassin après son crash aux essais

Publié le , modifié le

Sébastien Bourdais, référence du sport automobile français, a été opéré de fractures multiples du bassin et d'une fracture de la hanche droite après son spectaculaire et violent accident samedi, lors de la première journée des qualifications pour les 500 miles d'Indianapolis.Opéré dans la nuit de samedi à dimanche à l'hôpital universitaire d'Indianapolis, il est sorti du bloc opératoire, selon sa femme Claire Bourdais. "Seb est sorti du bloc et tout s'est bien passé. La convalescence va être longue", a-t-elle écrit sur le groupe Facebook "Sebastien Bourdais Fan Club". Avant l'opération, le patron de son écurie, Dale Coyne, cachait difficilement son soulagement: "Sébastien est entre de bonnes mains", a-t-il souligné, se voulant rassurant.

Lorsqu'il a vu son pilote-vedette perdre le contrôle de sa monoplace, partie en travers au sortir du deuxième virage du célèbre circuit ovale d'Indianapolis, et percuter quasiment frontalement le muret de sécurité à plus de 300 km/h, Coyne a craint le pire. Sous la violence du choc, la monoplace N.18 blanche et rouge a fait un tonneau et a immédiatement pris feu, plongeant le paddock, encore marqué par le décès en course en août 2015 du Britannique Justin Wilson, dans le plus grand effroi. La monoplace a glissé le long du muret pendant d'interminables secondes, avant de s'immobiliser. Bourdais est resté quelques instants immobile, avant de bouger ses mains et de les poser sur la visière de son casque, comme pour rassurer ses proches et son équipe. 

Les services de secours sont aussitôt arrivés sur les lieux de l'accident et ont rapidement éteint l'incendie. Ils ont ensuite extrait le pilote âgé de 38 ans pour le transporter dans la clinique du circuit. Les organisateurs du Championnat IndyCar se sont rapidement montrés rassurants: ils ont affirmé dans un premier temps que Bourdais était "conscient et alerte" et qu'il "avait été transporté par voie routière à l'hôpital universitaire d'Indianapolis pour des examens complémentaires", avant d'annoncer qu'il souffrait "de fractures multiples du bassin et d'une fracture de la hanche droite".

Deux tours à 372 km/h

Bourdais, vainqueur à quatre reprises dans les années 2000 du Championnat ChampCar, absorbé depuis par le Championnat IndyCar, faisait figure de prétendant sérieux à la victoire dans les 500 miles d'Indianapolis, l'une des courses automobiles les plus prestigieuses du monde, dont la 101e édition aura lieu le 28 mai.

Il avait signé la veille le meilleur temps de la 5e et dernière séance d'essais libres. Mieux encore, il a réalisé samedi les deux tours les plus rapides de la journée (38 sec 8816/10000e et 38 sec 8609/10000e, soit une vitesse moyenne de 372,617 km/h !) et ses chronos n'ont pas été améliorés après son accident.
Passé par la Formule 1 --27 GP et 6 points marqués pour l'écurie Toro Rosso en 2008 et 2009-- et l'endurance --il a terminé trois fois 2e des 24 heures du Mans--, Bourdais, originaire du Mans, a décroché ses plus beaux succès en ChampCar et IndyCar. Il totalise dans ces Championnats de monoplaces les plus populaires aux Etats-Unis quatre titres et 36 victoires, la dernière en début de saison à Saint Petersburg, la ville de Floride où il vit. Son meilleur résultat à "Indy" reste sa 7e place en 2014.

Pagenaud 10e​

Ed Carpenter (Ed Carpenter Racing) a signé le meilleur temps de la première journée des qualifications. L'Américain, auteur de la pole position en 2013 et 2014 sur le célèbre circuit ovale d'Indianapolis, a bouclé ses quatre tours de qualification à une vitesse moyenne de 370,902 km/h. Il a devancé le Japonais Takuma Sato (Andretti), 2e (370,763 km/h), et le Néo-Zélandais Scott Dixon (Chip Ganassi), 3e (370,685 km/h). L'attraction de la 101e édition des 500 miles d'Indianapolis, l'Espagnol Fernando Alonso (Andretti), s'est classé 7e (370,203 km/h). Le double champion du monde de Formule 1 qui découvre le Championnat IndyCar et le célèbre circuit ovale d'Indianapolis, fait donc partie des neuf pilotes qui peuvent viser la pole position. 

Les qualifications se terminent ce dimanche et les compteurs sont remis à zéro pour définir la grille de départ: les neuf plus rapides de la première journée, ou Fast 9, ont un créneau réservé pour tenter de décrocher la pole position. Le Français Simon Pagenaud (Penske), sacré champion IndyCar en 2016 et leader du classement général, a terminé la première journée à une décevante 20e place (367,562 km/h). Il s'élancera au mieux en 10e position alors qu'il fait des 500 miles d'Indianapolis l'un des objectifs de sa saison.

francetv sport @francetvsport