La Porsche numéro 2, victorieuse aux 24 Heures du Mans !
La Porsche numéro 2, victorieuse aux 24 Heures du Mans ! | JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

24h du Mans : Porsche victorieux sur le fil

Publié le , modifié le

La Porsche N.2 pilotée tour à tour par Romain Dumas, Neel Jani et Marc Lieb a remporté les 24h du Mans. Si l'équipage de la Toyota N.5 a fait l'essentiel de la course en tête, la voiture s'est immobilisée à trois minutes de la fin de la course, laissant le champ libre à Porsche. C'est la 18e victoire l'écurie allemande au Mans, et la 2e de Dumas, alors que Toyota court toujours après sa première victoire dans la Sarthe, depuis sa première participation en 1986.

Revivez les 24h du Mans en live sur notre site

Cruel dénouement

L'édition 2016 des 24h du Mans laissera un goût amer dans la bouche de Toyota. Longtemps, le constructeur japonais a cru tenir sa première victoire dans la Sarthe, après dix-huit années de disette. Alors qu'il ne restait qu'une poignée de minutes à disputer, la Toyota N.5 (Davidson, Buemi, Nakajima) comptait près d'1mn20 d'avance sur la Porsche N.2 et voyait la victoire enfin lui tendre les bras. La mécanique en a pourtant décidé autrement.

En pleine ligne droite au 383e tour, le bolide japonais s'est immoblisée, victime d'un problème mécanique alors qu'il avait réalisé une course parfaite depuis le départ samedi à 15h00. "Ce n'est pas possible", a répété plusieurs fois le speaker officiel des 24 Heures, devant un public abasourdi par un tel dénouement au terme d'une course fantastique.

A voir aussi : Sur la piste des 24h du Mans, Romain Dumas, maître horloger

Quelques minutes après la fin de la course, Anthony Davidson, l'un des pilote malheureux de la Toyota N.5, a posté un message sur Twitter dans lequel il a félicité l'équipage victorieux tout en se disant fier de son équipe.

L'avarie technique japonaise a donc fait le bonheur du constructeur allemand qui semblait s'être résigné à laisser sa couronne. La Porsche N.2, partie en pole position, aura finalement parcouru un tour de plus, 384 au total, et apporté à la marque allemande sa 18e victoire dans la Sarthe, record absolu. Et la 2e de Romain Dumas, déjà victorieux en 2010 dans une Audi.

Le podium de cette 84e édition, qui rentrera dans les annales, est donc constitué de la Porsche victorieuse, la N.2, de l'autre Toyota TS050 Hybrid, la N.6 du trio Sarrazin-Conway-Kobayashi, en tête en début de course, et de l'Audi N.8 de Duval-Jarvis-di Grassi.

Le classement des autres catégories

En LMP2, la catégorie réservée aux petits prototypes non-hybrides, Alpine a remporté une victoire amplement méritée grâce à la N.36 toute bleue de Nicolas Lapierre, Stéphane Richelmi et Gustavo Menezes.

Enfin, dans la catégorie GTE-Pro, la bagarre très attendue entre Ford, Ferrari et Porsche, arbitrée par Corvette et Aston Martin, a tenu toutes ses promesses. Ford a finalement gagné, grâce à Sébastien Bourdais, le plus américain des pilotes manceaux, dont la GT a terminé devant la Ferrari 488 de Giancarlo Fisichella, ex-pilote de F1 comme lui.