Toyota n°7 au 24h du Mans

24h du Mans - Le point à 23h : Toyota se balade, la Rebellion de Thomas Laurent (3e) est à l'affût

Publié le , modifié le

La nuit du Mans est tombée. Au tiers de la course (23h00), il n'y aucune surprise en tête de cette 86e édition des 24h du Mans. Immense favori, Toyota a placé tranquillement ses deux prototypes, dont la n°8 de Fernando Alonso, en tête depuis le départ. Derrière, il y a un fossé puisque deux tours séparent les prototypes japonais à la Rebellion n°3 de Thomas Laurent. Peu avant 23h00, la BR1 n°17, alors troisième à ce moment-là, est sorti de piste. En LMP2, la G-Drive n°26 domine alors que Porsche GT a pris les commandes en GTE pro.

De notre envoyé spécial Quentin Ramelet.

• LM P1 : Les deux Toyota sont tranquilles... Pour l'instant !

Ce n'est pas une surprise. Bien que maudits depuis un bon moment sur le célèbre tracé du Mans, les prototypes du Toyota Gazoo Racing, en quête de leur première victoire dans la Sarthe, dominent aisément depuis le départ il y a huit heures. Plus puissante grâce notamment à leur moteur hybride notamment, les n°7 (Conway-Kobayashi-Lopez) et n°8 (Buemi-Nakajima-Alonso) se disputent une belle lutte fratricide. Au coude à coude, et se dépassant régulièrement l'une après l'autre, elles ne laissent pas la moindre miette à la Rebellion n°3 du jeune pilote Français Thomas Laurent, troisième avec plus de deux tours de retard. D'ailleurs, l'équipage Vendéen occupait la quatrième place à 22h50, peu avant la sortie de route de la BR1 n°17 du team SMP Racing (Sarrazin-Orudzhev-Isaakyan), repartie de longues minutes plus tard, sans capot arrière, et avant de s'arrêter à nouveau... Désormais, c'est la soeur Rebellion, la n°1 du trio d'expérimentés Lotterer-Jaani-Senna, qui se stabilise en quatrième position, trois tours derrière leurs coéquipiers.

• LM P2 : La G-Drive #26 de Vergne solide leader

Tout comme les hybrides de chez Toyota dans la catégorie reine, le team G-Drive faisait office de favori dans la catégorie du dessous. L'Oreca n°26 de Jean-Eric Vergne a rapidement pris les commandes de la course. Après huit heures à silloner le tracé sarthois, le pilote français de F1 et ses coéquipiers Roman Rusinov et Andrea Pizzitola, comptent plus d'un tour d'avance sur leurs premiers poursuivants, l'Alpine n°36, et la Ligier n°23 de Panis Barthez Compétition.

• LM GTE : Après le show avec Ford et BMW, Porsche domine

Comme attendu, et comme chaque année, les GTE pro ont assuré le spectacle ! Porsche GT, Ford GT, BMW ou encore les Corvettes se sont les uns après les autres livrés une immense bataille. Jusqu'au tombé de la nuit, chaque tour offrait son lot de dépassements de folie, avec des prises de risque maximales. Mais au final, la plus solide de toutes reste la marque allemande, Porsche GT, qui a su rester dans le coup avec trois voitures en tête de la catégorie dont la fameuse "cochon rose" (#92) du trio Christensen-Estre-Vanthoor. Derrière, la BMW n°81 et la Ford n°68 sont à l'affût de la moindre erreur... Autant dire que tout reste à faire dans cette catégorie toujours aussi spectaculaire.