La conférence de presse des 24 heures du Mans 2013
La conférence de presse des 24 heures du Mans 2013 | DR

24 Heures du Mans: forfait de la GreenGT à hydrogène

Publié le , modifié le

La GreenGT H2, un prototype suisse fonctionnant à l'hydrogène, qui devait occuper le "56e stand" réservé aux technologies d'avenir lors des prochaines 24 Heures du Mans (22-23 juin), a déclaré forfait, trois semaines avant le départ, a annoncé l'Automobile Club de l'Ouest (ACO).

"Les performances affichées en piste sont conformes aux tests effectués au  banc. Ces résultats confortent le bien-fondé et l'audace de GreenGT de se  lancer dans cette voie novatrice et porteuse d'espoir pour le futur de la  mobilité propre", expliquent les responsables de GreenGT dans un communiqué. "Pour autant, la phase de mise au point de la pile à combustible à  hydrogène à forte puissance, particulièrement complexe, a empiété sur le  programme de tests d'endurance en piste indispensable avant de se mesurer à une  course aussi exigeante que la classique mancelle", ajoutent-ils pour expliquer  leur décision. La Journée Test des 24 Heures est prévue dimanche 9 juin dans la  Sarthe.

Ce 56e stand, dédié aux technologies innovantes, était occupé en 2012 par  la révolutionnaire DeltaWing américaine à moteur Nissan, ultra-légère et très  performante. En 2014, il sera à nouveau occupé par Nissan, mais à part entière,  le constructeur japonais ayant décidé d'engager un prototype électrique,  rappelle l'ACO. L'organisateur des 24 Heures a décidé de remplacer la GreenGT par une  Porsche de l'écurie belge ProSpeed Compétition, engagée dans la catégorie  GTE-Am. Elle sera partagée par trois pilotes dont un professionnel, Emmanuel  Collard, et deux amateurs, François Perrodo et Sébastien Crubilé, qui courent  cette saison en European Le Mans Séries (ELMS). Le forfait de la GreenGT ne change rien au nombre d'engagés de la grande  course d'endurance automobile créée en 1923, qui fête donc cette année son 90e  anniversaire. Il y aura bien 56 voitures engagées, dont 8 protos en LMP1, la  catégorie-reine, 22 protos en LMP2, et 26 GT en tout, dont 12 en GTE-Pro et 14  en GTE-Am.

AFP