Audi domine les 24 Heures du Mans 2008 avec la R10 TDI
Audi domine les 24 Heures du Mans 2008 avec la R10 TDI | DR

2000-2009 : Audi dans les traces de Porsche

Publié le , modifié le

Après une année d'apprentissage, la marque aux anneaux et son trio magique, Biela - Kristensen - Pirro, a placé son R8 dans la légende du Mans. Trois triplés et un doublé démontreront tout le savoir-faire d'Audi et de son préparateur Reinhold Joest. C'est le début d'une incroyable saga.

Il aura fallu une année aux hommes du Dr Ullrich pour trouver la bonne carburation. 4e à sa première participation en 1999, Audi a immédiatement repris le flambeau laissé vacant par Porsche et BMW. Optant pour une barquette plutôt qu'un coupé fermé, la marque aux anneaux a imposé sa technologie et son savoir-faire jusqu'’en 2005, Bentley s'’imposant en 2003 avec la bénédiction d'’Inglostadt sur le circuit de la Sarthe. Sous la houlette de Reinhold Joest, ex-client Porsche (4 victoires au Mans en 1983, 1984, 1996 et 1997), la R8 a percé tous les secrets de la piste mancelle. Aidé notamment par une nouvelle injection, la technologie FSI, Audi a signé ses succès avec une impressionnante facilité. Et même en laissant le flambeau à ses clients en 2003 avant un retour officiel en 2006, la R8 n’a rien perdu de ses qualités comme le prouve sa victoire en 2004 avec le team Japonais Goh et en 2005 avec l'écurie US ADT Champion. Au grand dam de Pescarolo, tout près de l'exploit avec son équipe mais victime de petits pépins rédhibitoires.

Ce règne sans partage agace le public. Il faut un rival à la hauteur de l'ogre germain. Ce sera Peugeot qui revient en endurance pour y imposer sa technologie diesel. Le Lion y croit mais Audi a toujours un coup d'avance et veut être le premier aussi sur le diesel. Prête dès 2006, soit une année avec la 908 HDi FAP, la R10 impose son V12 5,5 l avec une grande maîtrise. Peugeot redécouvre lui la complexité du circuit non permanent du Mans. Hormis en 2007, le constructeur français dispose toutefois de la meilleure voiture pendant trois années. Très souvent brillante aux quatre coins du monde, elle manque deux fois sa cible en 2008 et 2010 au profit des LMP1 allemandes à la fiabilité redoutable. Heureusement, le Lion en obtiendra quand même une en 2009.

Cette domination en Sarthe est également celle d'un pilote : Tom Kristensen. Pilier d'Audi, le Danois sera du premier triplé de la marque avec Franck Biela et Emanuele Pirro, record historique au Mans (2000, 2001, 2002). Vainqueur sur la Bentley, l’'Audi japonaise puis l'Américaine les trois années suivantes, Kristensen a rapidement dépassé Monsieur Le Mans Jacky Ickx (6 fois vainqueur). Ce n'était pas assez pour le Danois qui a ajouté une nouvelle couronne à son palmarès en 2008. Avec huit victoires mais toujours la même simplicité, Tom kristensen est un bel ambassadeur pour le Danemark et les 24 Heures du Mans.