James Magnussen, Champion du monde du 100m
James Magnussen, Champion du monde du 100m | JOSEP LAGO - AFP

100m: Le sacre de Magnussen

Publié le , modifié le

James Magnussen est devenu pour la deuxième fois consécutive Champion du monde du 100m nage libre en 47"71. Le nageur australien est revenu dans les derniers mètres sur les deux Américains James Feigen et Nathan Adrian. Le Français Fabien Gilot était parti très vite mais il n'a pas tenu et termine cette finale à la 7e place.

Incroyable James Magnussen ! A la lutte jusqu'à la touche, le nageur australien conserve son titre sur le 100m nage libre après son titre à Shanghaï, il y a deux ans. Dans cette course, la plus belle de la natation, la plus féroce, il fallait y croire jusqu'au bout et être un requin. Dans les ultimes mouvements de bras, la terreur du sprint mondial a croqué deux américains, Feigen et Adrian, qui pensaient se jouer le titre et ramener le titre en Amérique, 12 ans après Ervin à Fukuoka. Finalement, Feigen se contente de l'argent en 47"82 et Adrian du bronze en 47"84.

Mais l'histoire, c'est bien, James Magnussen qui l'a écrite. Avec ce second titre en deux ans, il devient le premier nageur à conserver seul son titre sur la distance depuis la légende Popov en 1994-1998 (Magnini l'avait fait en 2005-2007 mais à égalité avec Brent Hayden à Melbourne en 2007). En retrait en demi-finale, James Magnussen est sorti de sa coquille au meilleur moment. Pourtant sa course n'avait pas démarré de la meilleure des manières. C'était Gilot qui était parti très vite mais aussi et surtout Vladimir Morosov. La perle russe est passé en avance sur les temps du record du monde de Cesar Cielo aux 50m, avec un 21"94 supersonique. Mais le retour était trop difficile et Feigen, Adrian et donc surtout Magnussen avaient gardé le meilleur pour la fin. Un suspense à couper le souffle.

Gilot, la déception

Dans le clan du sprint français, on n'aura donc pas confirmé la médaille d'or obtenue sur le relais 4x100m nage libre. En individuel, les nageurs français étaient en retrait face au gratin mondial. Fabien Gilot en a fait la preuve éclatante dans cette finale. Le nageur marseillais a bien tenté de refaire le coup de sa demi-finale en partant comme une bombe mais déjà aux 50m il était dépassé par ses concurrents. Gilot sera déçu de sa place, 7e, et de son temps 48"33. Plus d'essence dans le moteur mais Gilot est revenu à un niveau qui lui permet d'atteindre la finale mondiale, dix ans après son apparition dans le relais 4x100 à Barcelone. S'il aurait souhaité revenir avec une nouvelle médaille, Fabien Gilot boucle la boucle d'une jolie manière.

La finale du 100m

 

La réaction de Fabien Gilot