Les Français autour du bassin
Florian Bruzzo, l'entraîneur de l'équipe de France, au milieu de ses troupes | FFN - M. DUMERGUE

Ouverture d'une enquête à l'encontre des Bleus

Publié le

Le ciel se couvre pour l'équipe de France masculine de water-polo. Les Français sont en effet soupçonnés d'avoir fait exprès de perdre leur match contre le Canada (13-5), début avril, dans le cadre du tournoi de qualification olympique à Trieste (Italie). Cette défaite leur a permis d'éviter l'Espagne en quarts de finale et d'obtenir finalement leur billet pour les JO de Rio en battant un adversaire plus moins coriaces, les Pays-Bas (13-5).

Suite à cette défaite et sous la pression de l'équipe du Canada, la Fédération internationale de water-polo a confirmé, vendredi, l'ouverture d'une enquête.

Pour rappel, les Canadiens, en s'imposant face aux Bleus, avaient hérité des Espagnols face auxquels ils s'étaient ensuite inclinés. Dans le même temps, l'Equipe de France n'avait fait qu'une bouchée des Pays-Bas après sa défaite face au Canada.

Ecoeuré par ce scénario, David Hart, un grand nom du water-polo canadien,  avait alors lancé une pétition afin de demander à la Fédération internationale de sanctionner la France. Cette pétition, avec près de 2000 signataires, a manifestement eu son petit effet puisque la Fédération a indiqué, vendredi, qu'une enquête était ouverte. "On regarde ça avec le comité technique qui était au tournoi", a ainsi affirmé le directeur exécutif Cornell Marculescu. 

De son côté, Julien Issoulié, directeur du water-polo tricolore réfute toutes accusations de triche : "Il y a eu un match, ils nous ont battus et voilà, ça fait juste partie de la compétition". 

Isabelle Trancoën