Alexis Vuillermoz
Alexis Vuillermoz, néo-pro et déjà sur le Tour de France | DR

Vuillermoz brûle les étapes

Publié le , modifié le

Le coureur de chez Sojasun Alexis Vuillermoz dispute son premier Tour de France. S’il n’est pas étonnant à 25 ans de participer à la Grande Boucle, cela l’est un peu plus quand on est néo-pro. Ayant brillé pendant des années en VTT, il a décidé à présent d’orienter sa carrière sur la route et de ne pas perdre de temps.

Ancien champion de France, d'Europe et du Monde, Alexis Vuillermoz a tout gagné en VTT. Il était temps pour lui de passer à autre chose. "Cela faisait plusieurs années que je pensais me consacrer à la route. J'ai toujours eu une attirance pour la montée des cols".

En 2012, après un concours de circonstance, le natif de Saint-Claude est amené en équipe de France espoir. Ce qui a achevé de le convaincre à s’orienter vers la route. En VTT, il avait l'impression d'avoir fait le tour de la question. 

Passé professionnel en début de saison tout s’est alors accéléré pour le protégé de Stéphane Heulot. "Cela fait seulement six mois que j’ai basculé chez les Pros. Je n’imaginais pas arriver si tôt sur la Grande Boucle. Je suis vraiment content d’y être. Le Tour de France c’est un rêve de gosse", explique le Jurassien.

"Pas envie de passer à travers"

"Stéphane Heulot (ndlr : manager de l’équipe Sojasun) me laisse ma chance, j’espère maintenant que je serai à la hauteur de l’événement. Il y a longtemps que je n'ai pas été saisi par de tels sentiments d'enthousiasme. J'ai l'impression d'être en junior", ajoute-t-il les yeux écarquillés.

Mais devant cette telle envie, Vuillermoz reste prudent. "Trois semaines de course, je ne l’ai jamais fait. C’est la plus grande course du monde. Les attentes sont assez importantes de tout part. Je n’ai pas envie de passer à travers. Après, je ne me mets pas de pression sur les premières étapes. Gagner une étape ce serait exceptionnel".
 

Vidéo: Vuillermoz ravi de découvrir le Tour

Voir la video

Gilles Gaillard