La Team Yavbou bien lancée dans ce Final Six
La Team Yavbou bien lancée dans ce Final Six | AFP

Ligue Mondiale : les Bleus s'imposent dans la douleur face aux Etats-Unis

Publié le , modifié le

L’équipe de France de volley s’est imposé 3 sets à 2 face aux Etats-Unis (27-25, 20-25, 26-24, 17-25, 15-12) et démarre parfaitement son Final Six.

Un an après la désillusion des Jeux Olympiques, l’équipe de France de volley retrouvait ce mardi soir le Brésil pour le Final Six de la Ligue Mondiale. Portée par un appétit débordant depuis un an (13 victoires sur leurs 14 derniers matches), la Team Yavbou n’a pas manqué son entrée en lice. Dans un match tendu et au rythme intense, les joueurs de Laurent Tillie ont dominé les Etats-Unis au tie-break (27-25, 20-25, 26-24, 17-25, 15-12) et lancent parfaitement leur conquête d’une nouvelle Ligue Mondiale après celle de 2015.

En mode diesel, la France a mis plusieurs minutes avant de vraiment rentrer dans son match. Menée 16-21 puis 22-24 dans la première manche, la Team Yavbou s’appuie sur une grosse défense et un Earvin Ngapeth retrouvé pour sauver deux balles de set avant de conclure sur une faute américaine au filet (27-25). Pas abattus par la perte du premier set, les Américains continuent leur volley offensif et font rapidement le break. Mais cette fois, pas de come-back pour les Français qui cèdent la deuxième manche sur un smash de Taylor Sander (25-20).

Irrespirable

Profitant des nombreuses fautes au service des américains, les Français font la course en tête pour mener deux sets grâce au contre d'un Stephen Boyer encore une fois très en vue (26-24). Mais dans un match disputé digne d’une finale, il était écrit que tout devait se jouer au tie-break. Les Etats-Unis accélèrent sous l'impulsion d'un très bon Benjamin Patch pour finalement disputer un cinquième set (25-17).

Dans une ambiance irrespirable, la France se retrouve rapidement menée 8-5 mais Stephen Boyer puis Julien Lyneel remettent en vie des Bleus qui s'offrent finalement une victoire dans la douleur sur une nouvelle faute américaine au service (15-12). Contrairement à l'année passée, la France s'impose pour son match d'ouverture et entrevoit déjà le dernier carré de ce Final Six. A confirmer dès jeudi face à la Serbie, tenante du titre. 

Mathieu Aellen