Vous êtes ici

Le point Vendée Globe : Le Cléac'h se rapproche de l'équateur

Le skipper Armel Le Cleac'h

Le skipper Armel Le Cleac'h | Armel Le Cleac'h

Par

Publié le 05/01/2017 | 09:11, mis à jour le 05/01/2017 | 11:37

Armel Le Cléac'h poursuit son bout de chemin en tête du Vendée Globe. La dernière ligne droite jusqu'aux Sables d'Olonne n'est plus très loin désormais pour le skipper breton, qui devrait franchir l'équateur dans les jours à venir.

Alors qu’il se rapproche de plus en plus de l’équateur, Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII) pensait pouvoir plus profiter des alizés de l’hémisphère Sud, au large de Salvador de Bahia. C’est raté pour l’actuel leader de la flotte, qui, s’il a accéléré le rythme, ne dépasse pas les vingt nœuds. Le Breton reste tout de même serein, puisqu’il compte encore 300 milles d’avance sur Alex Thomson (Hugo Boss), qui attend de pouvoir profiter des vents du Sud-Ouest pour tenter de revenir sur Le Cléac’h. Le Britannique devrait rattraper une partie de son retard quand le skipper léonard arrivera au Pot au Noir, où il sera logiquement ralenti.

Selon les prévisions de Le Cléac’h lui-même, il devrait arriver dans l’hémisphère Nord d’ici deux à trois jours. « La remontée de l’Atlantique n’est pas évidente, l’alizé n’est pas très établi. Mais on devrait avoir plus de vent dans les jours à venir, on s’en sort doucement. On tente de trouver la bonne route vers les Sables d’Olonne. Ce n’est pas simple, mais nous sommes tous dans la même galère (…) Néanmoins, on progresse, tout va bien et le moral est bon », analyse-t-il, sur son site officiel.

Derrière, Jérémie Beyou (Maître CoQ) poursuit sa route, en restant à une distance respectable de Thomson (500 milles environ). La lutte pour la quatrième place est en revanche passionnante. Trois skippers se tiennent en quelques milles : Jean-Pierre Dick (StMichel-Virbac), Yann Eliès (Quéguiner-Leucémie Espoir) et Jean Le Cam (Finistère Mer Vent) se bagarrent dur pour briguer la médaille en chocolat. La lutte s’annonce serrée pour les prochains jours à venir, alors qu’ils ne bénéficient pas encore des alizés du Nord-Est.

Le septième de la bande, Louis Burton (Bureau Vallée) s’est enfin sorti du Cap Horn, et a pu profité d’un flux venant du Sud qui va lui permettre d’accélérer la cadence.

Sur le même sujet