Voilier au large
Le navigateur Guy Bernardin a disparu au large des côtes américaines | Juergen Schwenkenbecher / picture alliance / DPA

Disparition du navigateur Guy Bernardin au large des côtes américaines

Publié le

Le navigateur franco-américain Guy Bernardin a disparu en mer au large des côtes américaines, où son bateau a été retrouvé le mois dernier par les gardes-côtes, a-t-on appris mardi auprès de sa compagne, Mitzi.

Parti de Caroline du Nord, dans le sud-est des Etats-Unis, le 9 août à bord du "Crazy Horse", un voilier d'une quinzaine de mètres, Guy Bernardin, 73 ans, devait rejoindre La Turballe (Loire-Atlantique, ouest de la France) sans escale au terme d'une traversée de l'Atlantique de trois à quatre semaines. Son bateau a été retrouvé il y a quelques jours à environ 700 milles au large de Cape Cod (Massachusetts, nord-est des Etats-Unis). Le radeau de survie était encore à bord. "On pense toujours que ça n'arrive qu'aux autres", a déclaré à l'AFP Mitzi Bernardin. Guy Bernardin devait s'élancer en 2018 dans un tour du monde sans escale pour marquer le 50e anniversaire de la "Longue Route" de Bernard Moitessier, récit autobiographique de son périple pendant la première course autour du monde en solitaire.

Originaire de Saint-Briac (ouest de la France), le navigateur a déjà passé six fois le Cap Horn et effectué cinq tours du monde à la voile. Il avait participé à la première édition du Vendée Globe, en 1989-90, mais avait dû s'arrêter en Australie à cause d'une rage de dents. En 1998, il avait achevé à New York un tour du monde de trois ans à bord du "Spray of Saint-Briac", copie conforme du "Spray" de Joshua Slocum, premier circumnavigateur de l'histoire, en compagnie de sa femme et de leur fils Briac, alors âgé de sept ans.

AFP