Oracle Team New Zealand Coupe de l'America
Oracle en tête, une image que l'on avait pas beaucoup vue depuis le début de cette finale de la Coupe de l'America 2017 | CLIVE MASON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Oracle réagit enfin !

Publié le , modifié le

Mené 3-0 par Team New Zealand avant le début de ce nouveau week-end de régate, le defender américain Oracle a remporté une des deux manches de ce samedi en finale de la Coupe de l'América (4-1).

Oracle n'est pas mort. Vivement critiqué après avoir perdu les 4 premières régates, mais n'étant mené que 3-0 en raison du fait que Team New Zealand débutait cette finale à -1, le bateau américain a prouvé qu'il avait du répondant. Sur un plan d'eau des Bermudes un peu plus exposé au vent que lors du week-end dernier,  l'équipe de James Spithill s'est d'abord incliné après avoir reçu 2 pénalités, l'une pour un départ anticipé et l'autre pour avoir gêné Emirates Team New Zealand. Lors de la seconde manche, les deux rivaux ont joué très serré. En tête au départ, les Américains ont été délogés à mi-parcours pour revenir devant les Kiwis grâce notamment à de très bons empanages, et engranger leur premier succès avec 11 secondes d'avance.

Oracle en route pour un nouveau miracle ?

"C'est exactement ce dont les gars avaient besoin. On s'est battu durement et on a gardé notre sang-froid même quand on a perdu la tête de la course", s'est félicité Spithill. "On a travaillé très dur ces 5 derniers jours. On a fait pas mal de boulot à terre et un peu plus ce soir dans l'amélioration de notre technique de navigation. Je suis confiant, on peut aller chercher de nouvelles victoires demain (dimanche)". Des déclarations qui n'effraient pas encore Peter Burling, le skipper de Team New Zealand  : "On est excité à l'idée de cette bataille qui se présente devant nous. On savait que ça allait devenir difficile. On s'est préparé pour une bataille et c'est bien de voir qu'ils nous en livrent une", a assuré le jeune prodige (26 ans).

il faudra attendre au minimum lundi pour connaître le vainqueur du plus ancien trophée sportif (1851). La première des deux équipes qui obtient 7 points remporte la Coupe. A raison de deux manches par jour, le trophée ne pourra pas être enlevé dimanche. Oracle est en lice pour une 3e victoire de suite dans la Coupe, ce qui n'a été réussi qu'une fois en 166 ans d'existence. Emirates Team New Zealand, battu il y a 4 ans par Oracle (9-8 alors que les Kiwis menaient 8-1), est venu prendre la Coupe pour la 3e fois de son histoire, après les succès de 1995 et 2000.

Julien Lamotte

Coupe de l'América