Vous êtes ici

Transat Jacques Vabre: Départ reporté

La flotte réunie dans le bassin Paul Vatine au Havre en 2011

La flotte réunie dans le bassin Paul Vatine au Havre en 2011 | MAXPPP/TEAMSHOOT

Par ,

Publié le 02/11/2013 | 11:51, mis à jour le 02/11/2013 | 12:51

Initialement prévu demain, le départ de la 11e édition Transat Jacques Vabre ne sera donné que lundi à 14h15 en raison de conditions météo difficiles. Trois des quatre classes de bateaux (monocoques Class40, Imoca et trimarans Multi50) s'élanceront du Havre à cette date tandis que les deux trimarans MOD 70 prendront la mer le mercredi au lieu du vendredi. Le prologue prévu avant le grand départ a par ailleurs été raccourci.

La rumeur enflait, elle s'est finalement révélée exacte. Comme lors de la dernière édition en 2011, la direction de course de la Transat Jacques Vabre a décidé de repousser le départ. Dans un communiqué, le directeur sportif Manfred Ramspacher, la directrice de course Sylvie Viant et le Président du Comité de course Christophe Gaumont expliquent ce changement par des conditions météo difficiles sur la Manche dans la nuit de dimanche à lundi (vents de 30 à 50 noeuds soit 55,5 à 92,6 km/heure annoncés). Lundi (14h15), les 44 bateaux de la transat 2013 prendront le départ d'un prologue raccourci entre Le Havre et le port d'Antifer (France), mais seuls les Class40, Imoca et Multi50 mettront ensuite le cap sur Itajai (Brésil). Les deux MOD70 reviendront au Havre d'où ils ne repartiront que mercredi (13h00).

Les skippers soutiennent le report

La décision de reporter les départs a été globalement bien accueillie par  les concurrents. "L'organisation a pris la meilleure décision pour la flotte en général", a ainsi déclaré Vincent Riou (Imoca PRB). "C'est une bonne décision, a renchéri Yves Le Blevec (Multi50 Actual). La  direction de course s'est adaptée aux conditions météorologiques. Il faut avoir  le sens des réalités. Il n'était pas possible de lancer le départ dimanche: une  tempête est annoncée (dans la nuit, ndlr), même les ferries vont se mettre à  l'abri. Il faut donner la priorité à la sécurité". "C'est une bonne décision, a également estimé Tanguy de Lamotte (Imoca  Initiatives-Coeur). On ne peut pas faire le spectacle si on n'est pas en  sécurité". Jérémie Beyou (Imoca Maître CoQ) a nuancé, soulignant que "ça +cartonnera+  moins en Manche mais plus dans le golfe de Gascogne", du mauvais temps étant  également attendu dans cette zone. 

D'autres problèmes à venir?

Le parcours entre Le Havre et Itajai, long de 5.400 milles (environ 10.000  km), sera le même pour tous les concurrents, excepté ce retour vers Le Havre  réservé aux deux MOD70, et les organisateurs tablent sur une arrivée des  premiers au cours de la troisième semaine de novembre. Outre une météo capricieuse, un mouvement social et des conteneurs perdus par un cargo turc dans la Manche pourraient perturber la course une fois le départ donné. Il y a deux ans, le départ avait été repoussé de 74 heures, ce qui n'avait pas empêché l'abandon de 15 équipages sur 45. Avoir 20 ans, ce n'est pas tous les jours facile...

Vidéo: Les malheurs de la Jacques Vabre 2013

Voir la video

Sur le même sujet