Les culturistes japonaises : il n’y a pas d’âge pour être en forme !

Au Japon, de plus en plus de femmes plutôt se mettent au culturisme, et chose étonnante… sur le tard ! Quadra ou quinquagénaires, elles sont aujourd’hui 300 à casser les stéréotypes sur l’image de la femme japonaise, tout en affirmant leur féminité. A l’image de Satoko Yamanouchi, 56 ans. Un reportage Tout Le Sport signé Guillaume Papin.

Publié le , modifié le