Tour de France: Matthews l'emporte à Rodez, Froome reprend le maillot jaune

Tour de France: Matthews l'emporte à Rodez, Froome reprend le maillot jaune

L'Australien Michael Matthews (Sunweb) a remporté samedi la 15e étape du Tour de France disputée sur 181,5 km entre Blagnac et Rodez. Au terme d'une course plutôt monotone, marquée par une échappée de plus de 150 km, c'est dans les tout derniers kilomètres que cela s'est joué. En haut de la côte finale, Matthews a dominé ses concurrents. Fabio Aru, victime d'une cassure, a perdu son maillot jaune, récupéré par Chris Froome.

C'est le principal enseignement de cette étape de transition, mais qui a tout de même fait des dégâts pour le classement général. Car dans les dernières accélérations dans la montée vers la ligne d'arrivée, Aru, mal placé, s'est fait piégé dans une cassure et a perdu 25 secondes. Il pointe désormais à 19 secondes de Froome, qui redevient leader. Bardet est 3e à 23 secondes.,  

Après les difficultés rencontrées dans les Pyrénées, le peloton revenait à des parcours a priori plus abordables, bien que les routes, sur les contreforts du Tarn, n’aient rien de très roulantes. Sur cette étape promise aux puncheurs, avec un final de 500 m très pentu à Rodez, il fallait évidemment s’attendre à voir quelques coureurs tenter de prendre la poudre d’escampette. Car ce parcours accidenté étant propice aux échappés, et les favoris du classement général n’étant pas forcément disposés à en découdre sur ce genre d’étape, cette journée semblait faite pour les outsiders, qui enfin pouvaient entrevoir une possibilité de succès.

De Gendt et Vockler en éclaireurs


Dès le baisser du drapeau, quatre hommes prenaient le large : le Hollandais Timo Roosen (Lotto NL-Jumbo), le Belge Thomas de Gendt (Lotto-Soudal), ainsi que les Français Maxime Bouet (Fortuneo-Oscar) et l’inusable Thomas Voecker (Direct Energie) toujours aussi remuant. Le quatuor était rejoint un peu plus tard par le Suisse Reto Holelnstein (Katusha-Alpecin). Les cinq hommes assuraient parfaitement les relais et prenaient leurs distances, sans toutefois parvenir à creuser vraiment l’écart, leur avance oscillant autour des deux minutes.


Derrière, avec le retour de la chaleur, les coureurs du peloton avaient visiblement besoin de souffler. Trois équipes assuraient la chasse, parmi lesquelles la BMC de Greg Van Avermaet, qui s’était imposé dans ce même final à Rodez en 2015, et qui pouvait logiquement croire en ses chances de réitérer son exploit, sur un terrain à sa mesure. Les poursuivants contrôlaient donc la chasse, mais sans toutefois se dépouiller pour aller chercher les fuyards. Ceux-ci, sur des routes plates mais rugueuses, s’employaient pour garder le tempo, et prendre un peu de marge, sachant que les principales difficultés les attendaient dans les 50 derniers kilomètres.

Un final mouvementé

C’est en effet avant la première difficulté, la Côte du Viaduc de Viaur, classée en 3e catégorie, que les choses sérieuses ont commencé. Parmi les hommes de tête qui s’accrochaient pour garder 1’30 d’avance, Bouet, Hollenstein puis Roosen faisaient l’accordéon. Dans le peloton aussi, certains lâchaient prise, parmi lesquels le maillot vert Marcel Kittel. De nouvelles accélérations dans la côte de Centrès (3e catégorie) faisaient encore un peu plus mal aux jambes. De Gent et Voeckler passaient seuls au sommet. Le Belge en profitait d’ailleurs pour prendre des points et s’installer à la 2e place du classement de la montagne derrière Barguil. Puis il partait seul en déposant Voeckler, qui craquait à son tour, à 32 km de l’arrivée.

Le puncheur de l’équipe Lotto-Soudal, à qui le profil de la fin de parcours convenait bien, tentait donc de finir en solitaire. Mais sur une fin de course ardue, la tâche s’avérait trop audacieuse pour Thomas De Gendt, repris par le gros du peloton à 13 km de Rodez. Quelques tentatives étaient lancées, mais sans succès, dans un final mouvementé. La victoire allait donc se jouer dans un sprint en petit comité, dans un peloton réduit à une cinquantaine d’unités.


Classement de l'étape

1. Michael Matthews (AUS/SUN) les 181,5 km en 4h21:56.
2. Greg Van Avermaet (BEL/BMC) à 0:00.
3. Edvald Boasson Hagen (NOR/DDT) 0:01.
4. Philippe Gilbert (BEL/QST) 0:01.
5. Jay McCarthy (AUS/BOR) 0:01.
6. Sonny Colbrelli (ITA/BAH) 0:01.
7. Christopher Froome (GBR/SKY) 0:01.
8. Daniel Martin (EIR/QST) 0:01.
9. Rigoberto Uran (COL/CAN) 0:01.
10. Tiesj Benoot (BEL/LOT) 0:05.
11. Romain Bardet (FRA/ALM) 0:05.
12. Zdenek Stybar (CZE/QST) 0:05.
13. Simon Yates (GBR/ORI) 0:05.
14. Jan Bakelants (BEL/ALM) 0:05.
15. Paul Martens (GER/LNL) 0:05.
16. Davide Cimolai (ITA/FDJ) 0:12.
17. Nacer Bouhanni (FRA/COF) 0:12.
18. Simon Clarke (AUS/CAN) 0:12.
19. Marco Marcato (ITA/EAU) 0:15.
20. Mikel Landa (ESP/SKY) 0:15.
21. Lilian Calmejane (FRA/DEN) 0:20.
22. Damiano Caruso (ITA/BMC) 0:20.
23. Nairo Quintana (COL/MOV) 0:22.
24. Alberto Contador (ESP/TRE) 0:22.
25. George Bennett (NZL/LNL) 0:22.
26. Oliver Naesen (BEL/ALM) 0:25.
27. Gianluca Brambilla (ITA/QST) 0:25.
28. Louis Meintjes (RSA/EAU) 0:25.
29. Emanuel Buchmann (GER/BOR) 0:25.
30. Fabio Aru (ITA/AST) 0:25.

Classement général 

1. Christopher Froome (GBR/Sky) 59h52:09.
2. Fabio Aru (ITA/AST) à 0:18.
3. Romain Bardet (FRA/ALM) 0:23.
4. Rigoberto Uran (COL/CAN) 0:29.
5. Mikel Landa (ESP/SKY) 1:17.
6. Daniel Martin (EIR/QST) 1:26.
7. Simon Yates (GBR/ORI) 2:02.
8. Nairo Quintana (COL/MOV) 2:22.
9. Louis Meintjes (RSA/EAU) 5:09.
10. Alberto Contador (ESP/TRE) 5:37.
11. George Bennett (NZL/LNL) 6:39.
12. Pierre Latour (FRA/ALM) 10:56.
13. Mikel Nieve (ESP/SKY) 10:58.
14. Damiano Caruso (ITA/BMC) 11:26.
15. Warren Barguil (FRA/SUN) 14:50.
16. Alexis Vuillermoz (FRA/ALM) 14:54.
17. Emanuel Buchmann (GER/BOR) 16:52.
18. Carlos Betancur (COL/MOV) 18:23.
19. Guillaume Martin (FRA/AJW) 22:13.
20. Brice Feillu (FRA/TFO) 23:14.
21. Sergio Henao (COL/SKY) 26:41.
22. Tiesj Benoot (BEL/LOT) 35:31.
23. Serge Pauwels (BEL/DDT) 36:34.
24. Roman Kreuziger (CZE/ORI) 37:58.
25. Bauke Mollema (NED/TRE) 41:25.
26. Jan Bakelants (BEL/ALM) 44:40.
27. Sylvain Chavanel (FRA/DEN) 45:28.
28. Tony Gallopin (FRA/LOT) 49:56.
29. Thomas Degand (BEL/AJW) 52:21.
30. Romain Hardy (FRA/TFO) 55:23.

Christian Grégoire

Publié le , modifié le