Tour de France : Chris Froome à l'honneur dans la presse après sa victoire

Tour de France : Chris Froome à l'honneur dans la presse après sa victoire

Christopher Froome (Sky) a remporté son troisième Tour de France dimanche. L'occasion d'un tour d'horizon de la presse au lendemain de sa victoire.

Et de trois ! Christopher Froome (Sky) a remporté dimanche son troisième Tour de France après les éditions 2013 et 2015. Il est logiquement mis à l'honneur dans la presse au lendemain de son succès sans rivaux. Le journal français L'Equipe lui consacre sa Une intitulée "Le règne de Froome", ainsi qu'un dossier de 15 pages. Le quotidien sportif s'interroge sur la capacité du Britannique à battre le record de cinq victoires, co-détenu par Jacques Anquetil, Bernard Hinault, Eddy Merckx et Miguel Indurain. Dans La Dépêche du Midi, si Chris Froome est bien présent sur la photo, c'est Romain Bardet (AG2R) qui profite des lauriers. "La nouvelle idole des Français" titre le quotidien à propos du deuxième du classement général. Bardet également présent en Une du Figaro qui salue sa "belle deuxième place" alors que Libération propose lui des pistes "pour un Tour qui vaille le détour" après une édition marquée par la domination sans pitié de la Sky.

En Angleterre, l'actualité principale est la faillite de la chaîne de magasins BHS, mais les médias britanniques attribuent tout de même une place particulière à Chris Froome et la Sky dans leurs Unes. The Guardian et The Times lui consacrent deux grandes photos, félicitant le premier britannique à remporter trois Tours de France et à défendre son titre." The Telegraph l'affiche en pleine page dans sa section sport, avec un cliché de lui et son directeur sportif Dave Brailsford partageant la traditionnelle coupe de champagne du vainqueur. Le Sun lui accord également une large photo dans ses pages sportives, partagée avec son compatriote Lewis Hamilton, vainqueur du Grand Prix de Hongrie, et avec la décision du CIO de ne pas suspendre la Russie pour les jeux Olympiques. Une page sobremenet intitulée "Froome, Vroom, Doom" ("Froome, Vroom, Apocalypse"). 

En Espagne, en Une de Marca, Christopher Froome doit se contenter d'un encart entre la décision du CIO et le duel José Mourinho-Pep Guardiola. La faute au Real Madrid, qui va disputer la Supercoupe d'Europe avec un système inédit à deux attaquants, et à la sélection espagnole des moins de 20 ans de basket, champions d'Europe. "Froome conquiert le troisième" titre le journal madrilène, qui souligne également le classement des deux meilleurs Espagnols : Alejandro Valverde (6e) et Joaquin Rodriguez (7e). Même chose pour AS, alors que Mundo Deportivo préfère afficher la nouvelle coiffure de Lionel Messi. Seul le média généraliste El Mundo offre à Froome une photo de taille respectable. 

En Italie, après le Tour décevant de Fabio Aru (13e, à 19'20"), le Tour de France ne trouve pas sa place. La Gazetta dello Sport lui accorde un encart alors que Tuttosport et le Corriere dello Sport l'ignorent dans leur Une. 

Publié le , modifié le