Vous êtes ici

L'Izoard, seul sommet comptant double pour le Maillot à Pois sur le Tour de France 2017

Le col de l'Izoard, haut lieu de la Grande Boucle

Le col de l'Izoard, haut lieu de la Grande Boucle | AFP - HEMIS - MOIRENC Camille

Par

Publié le 03/03/2017 | 18:07, mis à jour le 03/03/2017 | 18:14

L'Izoard, la dernière arrivée au sommet du Tour de France en juillet prochain, sera le seul col de la prochaine édition à compter double pour le GP de la Montagne. Au contraire des années passées, les six autres cols classés hors catégorie sur le parcours (la Biche, le Grand Colombier, le Relais du Chat, port de Balès, Croix-de-Fer, Galibier) ne doubleront pas les points pour ce classement.

"Il faut rendre la montagne aux champions", a estimé le directeur du Tour, Christian Prudhomme, à l'occasion de la traditionnelle réunion de début de saison, tenue à Roissy  entre les organisateurs du Tour (ASO) et les 22 équipes engagées, à deux jours du départ du Paris-Nice, autre course organisée par ASO. Dans un Tour de France qui passera dans les cinq massifs montagneux de l'Hexagone, les organisateurs ont voulu apporter du changement.

"Le doublement des points dans tous les cols hors catégorie figeait le classement", a expliqué le directeur de course Thierry Gouvenou. Chiffres à l'appui, le vainqueur du Tour 2016, le Britannique Chris Froome, n'a inscrit que 22 points l'année passée (20 points pour son dauphin Romain Bardet), contre 209 au lauréat, le Polonais Rafal Majka. "Le Tour est moins montagneux cette année pour que les leaders se réapproprient les étapes de montagne", a-t-il ajouté en constatant que le scénario de juillet avait favorisé les échappées systématiques dans les grandes étapes de montagne. "Avec 23 cols (7 hors catégorie, 11 de première catégorie, 5 de deuxième) en 2017, nous sommes dans la moyenne basse", a-t-il relevé. "Mais aussi sur les pourcentages les plus forts", a complété Christian Prudhomme.


A lire: Le tracé du Tour de France 2017


L'Izoard a été privilégié au regard de son emplacement stratégique dans la course, à la sortie des Alpes (18e étape, le 20 juillet), et de son importance historique. "L'Izoard, que les jeunes générations connaissent moins, a sa place dans le quinté magique du Tour, avec l'Alpe d'Huez, le Galibier, le Tourmalet et le Ventoux", a rappelé le directeur du Tour..

Sur le même sujet