Vous êtes ici

Paul-Henri Mathieu se rebiffe contre la FFT

Paul-Henri Mathieu

Paul-Henri Mathieu | KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Par

Publié le 17/05/2017 | 21:50, mis à jour le 17/05/2017 | 22:08

Paul-Henri Mathieu a réagi mercredi à la décision de la Fédération française de tennis de ne pas lui accordé d'invitation pour Roland Garros, où il espérait pouvoir jouer une dernière fois dans le tableau sans être contraint de paser par les qualifications. Mathieu, 35 ans, 116e mondial, a exprimé son "désaccord total" l avec la manière et les explications confuses fournies", par la FFT.

"J'ai pris acte de la décision de la FFT de ne pas m'octroyer de wild-card pour ce qui devait être mon dernier Roland-Garros. Bien évidemment une wild-card n'est pas un dû mais je suis en désaccord total..." a-t-il précisé faisant référence à la déclaration du président de la Fédération Bernard Giudicelli qui avait expliqué que "une wild-card n'est pas une récompense mais un défi pour répondre à un challenge",en dévoilant les bénéficiaires des invitations. C'est Julien Benneteau, 35 ans et 103e mondial, qui a été préféré à PHM parmi les Français les plus anciens. "Julien est un exemple d'engagement et a joué cette année en Coupe Davis", s'était justifié Bernard Giudicelli.

Pour Paul-Henri Mathieu, c'est l'expectative. "Je vous informerai de la suite de mon programme après quelques jours de réflexion", a ajouté l'ex-N.12 mondial (meilleur classement en 2008), contraint de passer par les qualifications, qui débutent le 22 mai, pour espérer figurer dans le grand tableau.

Sur le même sujet