Vous êtes ici

Masters 1000 de Monte-Carlo: Goffin renverse Djokovic pour retrouver Nadal

Novak Djokovic

Novak Djokovic | YANN COATSALIOU / AFP

Par

Publié le 21/04/2017 | 19:14, mis à jour le 21/04/2017 | 23:01

Victorieux de Gilles Simon puis de Pablo Carreno Busta en trois sets aux tours précédents, Novak Djokovic a finalement craqué face à David Goffin en quarts de finale du Masters 1000 de Monte-Carlo. Le Serbe s’est incliné en trois manches disputées et 2h37 de jeu (6-2, 3-6, 7-5). Les deux hommes ont inscrit le même nombre de points (105) mais Goffin a très bien retourné pour gagner les échanges clefs du match et s’offrir une place dans le dernier carré. Il affrontera samedi Rafael Nadal, vainqueur de l’Argentin Diego Schwartzman (6-4, 6-4).

Goffin prend les devants

David Goffin est mieux entré dans le match. Le Belge a dominé le premier acte en imprimant un rythme élevé contre un Novak Djokovic un peu en dedans. Goffin a breaké d’entrée pour mener 2-0 puis 5-1 sur un nouveau break avant de conclure 6-2 sur un dernier revers long de ligne.

Djokovic réplique

Le Serbe réagissait dans le deuxième set, d’abord en sauvant deux balles de break à 1-1 puis en s’emparant dans la foulée du service adverse. Le Wallon sauvait bien deux balles de set mais le double vainqueur de l’épreuve serrait le jeu et montait son niveau d’un cran pour égaliser à une manche partout (6-3).

Goffin achève Djokovic

Le troisième set était superbe d’intensité entre deux hommes refusant de céder. Djokovic faisait craquer Goffin d’entrée pour lui ravir son engagement et effectuer la course en tête (3-1). Le Belge s’accrochait mais il ne parvenait pas à recoller au score malgré quelques points splendides et cinq balles de dé-break à 2-3 ! Ce n’était que partie remise car Goffin revenait à 4-4 après un superbe jeu de retour. Excellent en cette fin de match, le Liégeois menait même 5-4. La pression était sur Djokovic.

A 5-6, 15-40, le Belgradois sauvait une première balle de match d’un ace avant de voir Goffin mettre son attaque de revers dans la bande du filet. Sur la troisième, une splendide attaque de coup droit permettait au Serbe de respirer. Sur la quatrième, Goffin expédiait un revers dans le filet. La 6e était la bonne avec un revers sur la ligne que Djokovic ne pouvait maîtriser (7-5). Malgré un nombre de points gagnants supérieurs, Djokovic avait commis trop d'erreurs pour remporter cette rencontre.

Nadal tient son rang​

Nadal n'a pas failli, lui, au lendemain de sa démonstration contre le prodige allemand Alexander Zverev (6-1, 6-1) sous un soleil éclatant. Les conditions étaient bien différentes cette fois-ci. Après les nuages mercredi, un ciel dégagée donc vendredi, l'Espagnol a joué en nocturne une bonne partie du match, "des conditions complètement différentes", avec "beaucoup de vent" qu'il était heureux d'avoir su gérer. "Diego jouait vraiment très bien. C'était un match très difficile", a commenté le Majorquin qui a attendu la fin du match montrer son meilleur visage. 

Il a mené 2 jeux 0 dans la dernière manches mais Schwartzmann s'est rebellé, inscrivant les 4 jeux suivants. Sur une terre plus lourde, la balle du Majorquin giclait moins haut, mais il a su resserrer les boulons dans les moments-clés et pousser son adversaire à la faute. Schwartzman a fini par lâcher le morceau.

Sur le même sujet