llodra revers us open 082010
Llodra sur son revers | AFP-EMMERT

Llodra, Simon et Monfils croquent la Grosse Pomme

Publié le , modifié le

La chaleur des terrains new-yorkais semble réussir aux Bleus: Michaël Llodra a créé une belle surprise au premier tour de l'US Open en sortant en trois sets 7-6 (7/3), 6-4, 6-4, le Tchèque Tomas Berdych (N.7). Gilles Simon a maté l'Américain Donald Young 6-1, 6-4, 6-2. Gaël Monfils (N.17), victorieux du Russe Igor Andreev 6-3, 6-4, 6-3, retrouvera Janko Tipsarevic, tombeur d'Andy Roddick (N.9) en quatre manches, au 3e tour. Murray (N.4) est également passé.

LE TABLEAU DE L'US OPEN

Lors du tirage au sort, Llodra ne semblait pas ravi de rencontrer le finaliste de Wimbledon et demi-finaliste à Roland-Garros. Mais le service-volée du Français a bien eu raison de Berdych. Les supporteurs de Llodra pensaient pourtant voir leur protégé sortir plus vite que prévu après une chute qui a nécessité l'intervention du médecin dans la deuxième manche. "Tomas est trop fort pour moi de la ligne de fond de court, il fallait donc  que je fasse autre chose pour le déstabiliser", a déclaré Llodra. Pour sa septième participation, l'actuel 35e joueur mondial espère bien franchir le cap des huitièmes de finale, atteint une seule fois en 2004. Cette année 2010 est déjà une belle réussite pour Llodra qui s'est semble-t-il libéré dans son jeu. Il a en effet ajouté cette saison deux titres à son palmarès après ses succès à Marseille et Eastbourne.

Llodra souffrait en plus ces derniers temps d'une forte douleur au pied  gauche, qui lui avait fait craindre une fracture de fatigue: "Franchement,  lundi, je me donnais 20 à 30% de chances de pouvoir jouer". C'est peut être cette douleur qui l'a incité à tenter d'abréger les échanges  en prenant l'assaut du filet avec la détermination d'un taureau bravo dans  l'arène. Il s'est non seulement montré particulièrement efficace au service mais  il a aussi imposé une grande pression au Tchèque par des retours bien ajustés et  une formidable couverture du filet. "Depuis quelque temps que je joue très bien. Je savais que si le physique  tenait, j'avais toutes mes chances", a-t-il confié. Llodra n'a jamais concédé son service et n'a eu que trois balles de break à  écarter (au 4e jeu du 2e set). Un break lui a suffi tant au 2e qu'au 3e set pour  faire la différence face à un Berdych rarement aussi désemparé. "C'est ma plus belle victoire en Grand Chelem, a assuré Llodra. J'ai bien  servi et j'ai dû rater deux volées de tout le match." Deux fois victorieux cette saison (Marseille en février, Eastbourne en  juin), Llodra semble à 30 ans aussi affûté que jamais. "Cette saison fait partie des trois plus belles de ma carrière mais j'ai  envie de dire que le plus beau reste à jouer avec une demi-finale de Coupe Davis  (contre l'Argentine) et la saison en salle, que j'adore."

Gilles Simon, qui revient progressivement à un niveau très décent, s'est imposé tranquillement 6-1, 6-4, 6-2 contre le jeune Donald Young lors d'une journée  marquée par des températures élevées et une chaleur brutale. Simon affrontera l'Allemand Philipp Kohlschreiber (N.29) au 2e tour

Ljubicic et Roddick KO

L'ancien N.3 mondial, Ivan Ljubicic, a été quant à lui éliminé au premier tour par un joueur issu des qualifications. A 18 ans, l'Américain Ryan Harrison a dominé le Croate 6-3, 6-7 (4/7), 6-3, 6-4. Il s'agit du plus grand exploit du joueur actuellement classé à la 220e place mondiale. Il faut dire que les tournois du Grand Chelem n'ont jamais vraiment réussi à "Ljubo", qui ne compte parmi ses plus grands faits d'armes qu'une demi-finale à Roland-Garros en 2006 et un quart de finale à Melbourne la même année.

Il n'y a pas eu beaucoup d'autre surprise du côté des têtes de série. L'Espagnol Nicolas Almagro (N.14) a toutefois bataillé face à l'Italien Potito Starace (ITA) 4-6, 6-4, 6-4, 7-6  (7/5), et l'Américain Sam Querrey (USA/N.20) a dû hausser son niveau de jeu pour dominer son compatriote Bradley Klahn 6-3, 4-6, 7-5, 6-4. Tête de série N.4, Andy Murray s'est facilement qualifié pour le deuxième tour en battant le Slovaque Lukas Lacko 6-3, 6-2, 6-2. Il affrontera au prochain tour le Jamaïcain Dustin Brown.

La sensations est venue en fin de programme avec l'élimination d'Andy Roddick, tête de série numéro 9 et chouchou des fans locaux. Le Yankee au service de plomb n'a jamais pris feu et s'est fait sortir au 2e tour par le  Serbe Janko Tipsarevic (44e à l'ATP), vainqueur en quatre sets, 3-6, 7-5, 6-3, 7-6(7/4). Le surprenant Slave sera opposé au prochain tour à Gaël Monfils, qui s'était peu avant qualifié sans peine face à Igor Andreev. Le jour de ses 24 ans, "La Monf" a surclassé le Russe en moins  de deux heures, faisant à la fin du match semblant de souffler les bougies d'un  gâteau d'anniversaire posé sur sa raquette. Deux jours après une mauvaise entrée en matière en cinq sets face au  qualifié Américain Robert Kendrick, le N.2 tricolore a montré un tout autre  visage, plus séduisant. "Je suis le premier surpris d'avoir si bien joué, ça me  met sur de bons rails", a dit Monfils , qui ne comprend pas comment il a pu  enchaîner deux matches aussi différent. "On sait tous que c'est dans la tête que ça se passe, a-t-il ajouté. C'est  facile de se rendre compte du problème mais c'est difficile de le régler.  J'essaie de trouver les moyens d'être plus stable". Il partira favori pour une place en huitièmes de finale alors qu'il n'a pas fait grand chose cette saison dans les Majeurs.

Romain Bonte