Marie Migot et Emmanuelle Lennon
Les Françaises Marie Migot et Emmanuelle Lennon | JACQUES DEMARTHON / AFP

Les Mondiaux de tennis de table en 8 chiffres-clés

Publié le , modifié le

La phase de qualifications terminée, les championnats du Monde de tennis de table, organisés cette année à Paris-Bercy, ont été définitivement lancés ce mercredi. Jusqu’au lundi 20 mai et pendant plus de 10 heures par jours, les meilleurs pongistes s’affrontent dans la plus grande enceinte sportive couverte de France. Découverte de l’évènement en huit chiffres-clés.

14 : L’âge de la plus jeune pongiste française, Marie Migot, qui s’est hissée dans le tableau final (128 joueuses) malgré sa 355e place au classement mondial féminin. Après son titre de vice-championne d’Europe cadettes, elle s’est inclinée ce mercredi au premier tour de ces Mondiaux (0-4) face à l’Ukrainienne Bilenko Tetyana, 87e joueuse mondiale. Une belle expérience pour l’espoir numéro 1 du ping français, soutenue par tout Bercy, qui ne s’attendait « pas à être aussi crispée ».

27 : Le classement mondial du meilleur pongiste tricolore, Adrien Mattenet (25 ans). Seul Français qualifié à Londres pour participer aux derniers Jeux Olympiques, le francilien qui apparaissait alors dans le top 20 mondial avait déçu en échouant dès son entrée en lice, au troisième tour. Il compte bien se rattraper à Bercy.

70 : Le nombre de cameramen de TV Tokyo envoyés à Paris pour couvrir et retransmettre les Mondiaux de tennis de table. Une grande partie de la tribune de presse (3330 accréditations au total) est ainsi occupée par la presse asiatique, et certains supporters japonais, coréens ou chinois – quasi-assurés de voir l’un des leurs remporter un titre – font même le déplacement. Aussi peu nombreux soient-ils, vous ne raterez par leurs bruyants encouragements à Bercy !

200 : La vitesse maximale, en mètres/seconde, que peut parcourir une balle de ping-pong à la sortie de la raquette ! La table est ainsi traversée en 60 petites millisecondes. 

Une participation record

350 : Le nombre de bénévoles qui participent à l’organisation du Mondial Ping 2013. Un minimum, pour accueillir plusieurs dizaines de milliers de spectateurs, organiser la réservation de 14 000 nuitées dans les hôtels parisiens et distribuer 30 000 repas et plus de 80 000 bouteilles d’eau dans le cadre du Mondial. 

801 : Le nombre de pongistes (449 hommes, 352 femmes) participant aux championnats du Monde, en simple, double ou mixte. Un nouveau record de participation, avec près de 150 joueurs de plus qu’il y a deux ans à Rotterdam. Au total, 127 pays y sont représentés.

1955 : La dernière année qu’une pongiste non-Asiatique est devenue championne du monde en simple dames. C’était il y a 58 ans, et la Roumaine Angelica Rozeanu remportait son sixième titre d’affilée. Depuis, 30 éditions se sont déroulées, et à chaque fois, la victoire est revenue à la Chine, au Japon ou à la Corée. Les Chinoises, ultra-favorites cette année encore, ont même remporté 16 des 17 derniers titres mondiaux. 

15000 : La capacité maximale de Bercy en configuration tennis de table. La précédente édition, en 2003, était une indéniable réussite avec un taux de remplissage supérieur à 90% sur l’ensemble de la semaine, et 90.000 spectateurs au total. Cette année, plus de 40.000 places étaient vendues avant le début de la compétition. Selon la Ministre des Sports, Valérie Fourneyron, 80.000 spectateurs sont à nouveau attendus cette année au POPB.