Fanara géant Garmisch 022011
Thomas Fanara à l'attaque en géant | AFP - FABRICE COFFRINI

Tout bénéfice pour Fanara

Publié le

Dernier skieur de la finale face à l'Autriche, Thomas Fanara a joué avec le feu. Malgré la défaite face à Baumann, la France a décroché l'or par équipes. Le Savoyard, deux podiums en Coupe du Monde cet hiver (Alta Badia et Adelboden), a apprécié cette répétition générale avant d'entrée en lice en individuelle vendredi. "Une bonne prise de contact".

Q : Racontez-nous ce dernier duel face à Baumann

R : "Je ne savais pas quel était le résultat quand je pars. Je me donne à 100 % et je vois qu'il est légèrement devant moi. Du coup, je tends un peu les lignes pour rattraper mon retard. Finalement, c'est trop tendu, je fais des fautes et il va au bout. Heureusement que les autres ont bien fait le boulot. On peut leur dire un grand bravo sans oublier Taina (Barioz) et Gauthier (de Tessières) qui n'ont pas fait le dernier run mais qui étaient là avec nous."

Q : Satisfait de la journée ?

R : "Dans l'ensemble, on a vraiment fait des bonnes manches et on a tenu la baraque tout le long. Parfois c'était juste mais c'est passé. Là, contre les Autrichiens c'était très proche. C'est en notre faveur tant mieux."

Q : C'était aussi un bon contact avec la piste en vue du géant de vendredi ?

R : "Carrément ! De prendre des départs aussi, d'évacuer la pression, de porter un dossard. C'est que du positif cette course. Et puis monter sur la première marche, il n'y a rien de mieux."

Championnats du Monde de Ski