Vous êtes ici

6 Nations : La France sort du rouge au forceps

L'ailier français Nakaitaci stoppé par le Gallois Williams

L'ailier français Nakaitaci stoppé par le Gallois Williams | FRANCK FIFE / AFP

Par

Publié le 18/03/2017 | 18:04, mis à jour le 18/03/2017 | 18:33

L'opération rachat de l'équipe de France a failli se heurter au réalisme gallois lors de la journée de clôture du Tournoi des 6 Nations. Après une très belle entame de match, le XV de Guy Novès a commis de nombreuses fautes qui ont remis les Diables Rouges dans le match. Le pays de Galles a cru tenir la victoire grâce aux 6 pénalités de Leigh Halfpenny mais les Bleus ont fini par renverser la vapeur après 20 minutes d'arrêts de jeu et des mêlées à répétition pour s'imposer 20-15 sur un ultime essai de Camille Chat.

Guy Noves n’en fera pas son tube de l’année. Pas même celui du printemps mais au moins son équipe a-t-elle réussi à battre des Gallois en petite forme. C’était la moindre des choses pour conclure un Tournoi décevant mais positif sur le plan comptable. Un succès impératif en vue de la Coupe du monde 2019 pour sauver ce « trésor » que représente la 8e place mondiale. Il a fallu 20 minutes de rab’ au-delà du temps réglementaire pour venir à bout de ces diables rouges sur un séquence interminable de mêlées à cinq mètres de la ligne. L’arbitre anglais M.Barnes ayant décidé de ne pas accorder d’essai de pénalité malgré les 7 fautes galloises consécutives, c’est Chat qui, en puissance, a délivré son équipe et un Stade de France à l’unisson. Camille Lopez a transformé sans difficulté et donné la victoire tant attendue à son équipe. Voilà les Français provisoirement 2e en attendant la « finale » entre l’Irlande et l’Angleterre.

Video : l'essai de Camille Chat qui libère les Bleus

 
 

Avant ce final à suspense improbable, les Bleus ont donné ce qu’ils avaient à donner en début de match. Une entame idéale avec un essai magnifique initié au pied par Camille Lopez au-dessus du rideau rouge, toujours très haut et très compact. Son ballon était récupéré par Rémi Lamerat qui marquait enfin un essai valable avec les Bleus (7-0, 8e). Dans le sillage d’un duo Picamoles-Gourdon qui déchirait les lignes galloises, on pouvait se prendre à rêver d’un match abouti et sans trou d’air. Malheureusement, après une pénalité de Lopez (10-0, 16e), le Coq allait arrêter de chanter un très long moment. Certes il y aura bien quelques vocalises mais les fautes empêchaient encore et toujours les Bleus de concrétiser des mouvements intéressants.

Video : Rémi Lamerat lance le XV de France

 
 

Pragmatiques et prévisibles à défaut d’être géniaux, les Gallois sont revenus tranquillement au score grâce aux pénalités tricolores (11), parfois généreusement accordées par l’arbitre anglais M.Barnes, et à la botte de Leigh Halfpenny (6/6). Le premier tournant du match est intervenu sur un en-avant volontaire de Vakatawa sanctionné d’un carton jaune (19e). Le XV du Poireau allait en profiter pour se relancer avant une deuxième mi-temps très crispante et restrictive sur le plan du jeu. Halfpenny a mis les Gallois sur orbite (15-10, 65e) tandis que Lopez a permis aux Bleus d’espérer un retour en fin de match (13-18, 67e). Tout était en place pour un scénario à suspense. Ce retournement au courage fera peut-être des Bleus ces tueurs que l’on réclame depuis l'arrivée de Guy Novès. Ils connaissent désormais la recette.

Sur le même sujet