Vous êtes ici

Top 14 - Montpellier passe avec succès son premier test à Castres

Le joueur de Montpellier Nicolas Janse Van Rensburg

Le joueur de Montpellier Nicolas Janse Van Rensburg | AFP - Remy Gabalda

Par

Publié le 09/09/2017 | 23:06, mis à jour le 09/09/2017 | 23:51

Montpellier, l'un des principaux prétendants au titre, a réussi son premier test de la saison en allant s'imposer à Castres (22-17) samedi, lors de la 3e journée de Top 14. Reçu trois sur trois. Avant de recevoir Toulon dimanche prochain, les hommes de Vern Cotter ont consolidé leur avance en tête du Top 14 (14 points) en enchaînant un troisième succès en trois journées.

Mais ce déplacement dans le Tarn était le premier gros test de la saison pour le MHR depuis l'arrivée à l'intersaison de Louis Picamoles ou d'Aaron Cruden, ménagé samedi soir, après les deux amuses-bouches servis à domicile lors des deux premières journées avec les deux promus Agen (48-19) et Oyonnax (37-6). Ultra-dominateur en mêlée fermée, le CO s'est avéré logiquement être un adversaire beaucoup plus coriace avant de se faire crucifier à quelques minutes du terme sur un essai en coin du géant fidjien Nemani Nadolo (74e), qui a laissé KO Julien Dumora.



Castres y a cru...

Pour Castres (6e, 7 points), c'est une douche froide au soir du baptême de son enceinte au nom de Pierre-Fabre, fondateur du groupe pharmaceutique éponyme et bienfaiteur du club décédé en 2013. La rencontre avait de toute façon commencé sous les meilleurs auspices pour Picamoles et ses coéquipiers: une pénalité obtenue dès le coup d'envoi et réussie par Ruan Pienaar, deux échecs face aux perches de Rory Kockott (3e) et de Benjamin Urdapilleta (7e) et un nouveau coup de pied du demi de mêlée sud-africain et le MHR menait 6-0 au bout d'un quart d'heure.



Le CO est toutefois revenu rapidement au score sur deux pénalités d'Urdapilleta (17e, 26e), enfin en réussite, avant de prendre l'avantage sur un essai de Dumora (29e) après une échappée plein axe d'Anthony Jelonch. Mais les Tarnais pourront amèrement regretter la fébrilité face aux perches de leurs buteurs, Urdapilleta manquant une nouvelle pénalité (40+1e) alors que Pienaar poursuivait lui son sans faute (39e, 46e) pour redonner l'avantage au MHR au retour des vestiaires. Si le CO pensait s'approcher de la victoire après deux pénalités d'Urdapilleta (52e) et de Kockott (67e) à plus de 40 mètres, Nadolo aura fini par anéantir tous ses espoirs.

Réactions :

Vern Cotter (manager de Montpellier): "On a eu beaucoup de difficultés car Castres est une belle équipe. On a réussi à la fin à passer devant mais c'était un match compliqué donc je suis content de l'état d'esprit affiché par les joueurs, du combat. Castres a laissé des points, nous on a été réalistes. Mais il y a encore beaucoup de travail à faire pour mieux maîtriser le match. Aujourd'hui on prend des points mais on est réalistes, on sait qu'il y a beaucoup de choses à faire. Ce n'est que le début de saison, on ne va pas s'emballer, y a encore plein de boulot".

Christophe Urios (directeur sportif de Castres): "Cette défaite, elle est dure. Ça se joue sur des détails avec les conditions qu'il y avait aujourd'hui. Ça se joue sur les points au pied qu'on laisse en route, on en laisse beaucoup aujourd'hui encore une fois. On est déçus car on a le sentiment que le match, on pouvait le gagner et finalement on perd. Ils ont rien fait d'exceptionnel, ils nous ont mis sous pression par le pied et on s'en n'est pas sortis. Ils ont fait un match parfait à l'extérieur".

Sur le même sujet

Championnats du Monde de Ski Nautique : A suivre en direct