Vous êtes ici

Top 14 : Le Racing et Bordeaux-Bègles cartonnent

Bordeaux-Bègles vainqueur du Stade Français.

Bordeaux-Bègles vainqueur du Stade Français. | NICOLAS TUCAT / AFP

Par

Publié le 09/09/2017 | 20:36, mis à jour le 09/09/2017 | 22:10

Dans le cadre de la 3e journée du Top 14, le Racing a fait un carton plein sur le terrain de Brive (25-6), 3 essais inscrits sans en encaisser. Le club francilien prend ainsi le point de bonus offensif. Bordeaux-Bègles aussi n’a pas fait dans le détail contre le Stade Français (30-10). Enfin, Oyonnax signe sa première victoire de la saison face à Agen (12-10).

Afatia, Chavancy et Vakatawa ont fait briller le Racing 92 sur la pelouse d’Amédée-Domenech. Le club francilien corrige un Brive qui n’a toujours pas inscrit le moindre point et qui concède sa deuxième défaite à domicile, la première face au Racing deûis 2011. Les Oyomen ont réussi à accrocher leur premier succès cette saison, dans leur antre du stade Charles-Mathon, face à Agen (12-10).

Ce succès à domicile permet à l'équipe de l'Ain, invaincue à Charles-Mathon depuis le 8 septembre 2016 (14 victoires, un résultat nul), de devancer d'un point (6 points contre 5) et de trois places (8e contre 11e) le club agenais qui se contentera du bonus défensif.Les Agenais ramènent tout de même le point de bonus défensif. Enfin, Bordeaux-Bègles enchaîne un deuxième succès à domicile contre le Stade Français (30-10), après un succès contre Clermont, lors de la dernière journée, fin août.

Le Racing deuxième

Au classement, Le Racing reprend la deuxième place à La Rochelle, vainqueur cet après-midi de Clermont (51-20). Brive sans point, reste lanterne rouge du classement. Oyonnax, Agen et le Stade Français restent eux dans le milieu de tableau d’un classement qui reste encore serré.



Résultats de la 3e journée :

La Rochelle (bo) - Clermont 51 - 20
Oyonnax - Agen (bd) 12 - 10
Bordeaux-Bègles - Stade Français 30 - 10
Brive - Racing 92 (bo) 6 - 25

Réactions :

Adrien Buononato (entraîneur d'Oyonnax) : "Nous avons manqué un peu d'appétit en première période défensivement car nous les avons laissés jouer. Nous avons eu du mal à les agresser. Nous avons manqué d'appétit aussi offensivement avec peu de volonté d'aller chercher la ligne mais plutôt avec un jeu latéral. Nous nous sommes offerts à leur défense qui avait bien lu le jeu que nous tentions de faire. Cette première période a été dure. Nous nous sommes dits les choses à la mi-temps et le banc a eu un apport important après avoir été spectateur de la première
période. Il avait de la frustration et a libéré cette énergie en seconde période. Cela nous a permis d'avoir plus d'agressivité, ce qui a été bénéfique".

Clément Maynadier (Bordeaux-Bègles): "On fait 20 minutes pratiquement parfaites, on score, on met énormément d'intensité, de combat, d'agressivité puis il y a un petit passage où on baisse un peu. Ils se disent +pourquoi pas?+. On ne prend que
3 points pendant 20 minutes, à une époque on aurait pris l'eau vraiment. On est fringant au retour des vestiaires avec l'idée de ne pas refaire comme la semaine dernière à Castres, ce qui nous permet de les acculer chez eux. On a bien géré
de bout en bout. Nos deux essais sont brillants avec des passes sur un pas. Après dans la circulation, tout n'est pas parfait, il y a des erreurs mais les gens ont
dû se régaler car on a fait du volume de jeu. On a un staff anglophone, on dit que les Anglais sont pragmatiques, on devient pragmatiques."

Sur le même sujet

Championnats du Monde de Ski Nautique : A suivre en direct