Sergio Parisse Stade Français VS Clermont Challenge Européen 2011
Sergio Parisse (stade français) | AFP - BERTRAND LANGLOIS

Parisse: "Un grand défi"

Publié le , modifié le

Le N.8 et capitaine du Stade Français, Sergio Parisse, estime que la finale du Challenge européen vendredi face aux Harlequins sera "un grand défi" pour les Parisiens qui ont l'occasion de remporter leur premier titre européen malgré une saison décevante en Top 14.

Cette finale est-elle le match le plus important que vous avez disputé avec le Stade Français ?
"Depuis mon arrivée au club, j'ai vécu beaucoup de gros matches, vécu de grandes émotions mais c'est la première fois en tant que capitaine et en tant que joueur que je joue une finale de compétition européenne. C'est un moment très important, personnellement mais aussi collectivement. On a beaucoup de pression parce que c'est un match qui se jouera sur des détails. On sera tous présents dans l'engagement mais l'équipe qui gagnera sera la plus disciplinée et la plus réaliste. La défense comptera beaucoup. C'est un gros challenge mais le club mérite ce titre."

Que redoutez-vous dans l'équipe des Harlequins ?
"Ils ont trois joueurs, Easter, Care, Evans, qui sont très importants. Le jeu tourne beaucoup autour d'eux. Comme nous, ils ont fini premier de leur poule. On avait joué contre les Harlequins (en poule de Coupe d'Europe) il y a deux ans et on avait perdu deux fois. Ils commencent les matches avec beaucoup de vitesse et d'engagement. Nous, dans nos deux derniers matches, on n'a pas très bien commencé, ce sera donc un grand défi. On se méfie. Favori ou pas, je ne sais pas, mais je suis confiant en nos chances. Quand je vois la qualité de mes équipiers, ce qu'on est capable de faire et ce qu'on a pu faire en Championnat et dans le Challenge européen, je me dis qu'on a nos chances."

On dit souvent +c'est dans les grands matches qu'on voit les grands joueurs+. N'est-ce pas le moment de voir les grands joueurs du Stade Français ?
"Nous faisons un sport collectif, il n'y a pas de star, de joueur qui fait la différence tout seul. Il y a d'autres joueurs qui ont fait des matches de poule auxquels personne ne s'intéressait, contre Bucarest ou Parme. Ces jeunes joueurs peu expérimentés nous ont permis d'arriver à cette finale. Le défi de chaque joueur sera de jouer à son meilleur niveau."

AFP