Vous êtes ici

La Rochelle, un Challenge de plus face à l'inévitable Gloucester

Les Rochelais Kevin Gourdon et Levani Botia au plaquage sur le joueur de Gloucester Mark Atkinson

Les Rochelais Kevin Gourdon et Levani Botia au plaquage sur le joueur de Gloucester Mark Atkinson | REUTERS - HENRY BROWNE

Par

Publié le 20/04/2017 | 11:10

Sortie de la phase de poules pour la deuxième fois de son histoire sur la scène européenne, La Rochelle va disputer samedi (21h en direct sur France 4) sa première demi-finale, en Challenge européen. Dans cette saison de rêve, les Maritimes vont découvrir ce niveau européen, face à une équipe qu'ils ont pris l'habitude d'affronter: Gloucester, vainqueur à deux reprises de cette compétition (2006, 2015). Retour sur une rivalité devenue traditionnelle.

2001-2002, premier duel en poule

A l'époque, le championnat de France se dispute à 21. A l'époque, La Rochelle est revenu dans l'élite deux saisons avant, et a fini 7e de son groupe. Ce maintien arraché de haute lutte lui offre sa troisième qualification européenne, la deuxième consécutive. A l'époque, Lionel Faure joue au poste de pilier des Maritimes, Julien Pierre en 2e ligne, Fédérico Todeschini à l'ouverture. Gloucester est leur premier adversaire. A l'époque, le club anglais est entraîné par Philippe Saint-André, qui a mené avec lui une cohorte de joueurs français: Dimitri Yachvili, Ludovic Mercier, Olivier Azam et un certain Patrice Collazo. Avec cette formation, magnifiée par les Gomarsall et Vickery, La Rochelle prend deux claques: 34-15 en Angleterre, 36-12 à Marcel-Deflandre. Ces deux seuls revers en poule les empêchent d'atteindre les quarts de finale.

2015-2016, les retrouvailles en poule

Pour sa 6e participation au Challenge européen, la deuxième consécutive, La Rochelle se retrouve dans une poule 4 extrêmement relevée. Les Anglais de Worcester représentent un bel épouvantail, tout comme ceux de Gloucester. La saison européenne débute mal pour l'équipe française, battue à Worcester puis dominée à domicile par Gloucester (33-20). Le tenant du titre avait pris le large en 1re période, avant d'être dominé ensuite pour finalement s'imposer dans les dix dernières minutes, sur deux essais. Face aux expérimentés internationaux Laidlaw, Moriarty, Morgan ou Hook, les Rochelais apprennent. Comme au match retour, où ils s'inclinent en Angleterre (20-10), donnant malgré tout bien des soucis à une formation invaincue. Là encore, pas de quarts de finale pour les hommes de Patrice Collazo.

2016-2017, l'échauffement viril en poule

Pour la deuxième année de suite, Gloucester et La Rochelle se trouvent dans la même poule, avec Bayonne et Trévise. Les deux formations s'affrontent en plein coeur de la phase. Et chacun marque son territoire à domicile: 35-14 pour les Cherry and White avec le bonus offensif acquis à deux minutes de la fin du match, 42-13 pour les Maritimes une semaine après à Marcel-Deflandre, avec le bonus offensif également et notamment un doublé de Gabriel Lacroix et un dernier essai de pénalité pour récompenser la surpuissance du pack. Ce succès avait remis l'équipe hexagonale en tête de la poule, finalement abandonnée aux Anglais pour un point à l'issue de la phase régulière. Le troisième acte de cette saison est pour ce week-end, avec une finale en ligne de mire. Ce serait la première pour les Rochelais, la troisième pour les Anglais.

Sur le même sujet