Vous êtes ici

Internationaux de France : Papadakis-Cizeron en têtes d’affiche

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron | AFP PHOTO / CHARLY TRIBALLEAU

Par

Publié le 26/05/2017 | 17:36, mis à jour le 26/05/2017 | 19:10

Quel programme, quels tableaux ! Les Internationaux de France, 5e des 6 épreuves du Grand Prix ISU (Union Internationale de patinage), se tiendront du 17 au 19 novembre à Grenoble et présenteront quatre épreuves richement fournies. De la danse sur glace (Papadakis-Cizeron) au patinage en couple (James-Ciprès) en passant par les épreuves individuelles dames et hommes, le week-end français promet de belles batailles et des grandes chances de médailles. Un week-end de patinage qui sera à suivre sur les antennes de francetvsport.

C’est aujourd’hui, à Tel Aviv, que la commission du Grand Prix de l’ISU s’est réunie pour annoncer une feuille de route alléchante.

Danse : Papadakis-Cizeron, pour conserver leur titre

Les danseurs Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron seront évidemment à suivre dans ces Internationaux de France. Triples-champions d’Europe en titre et doubles-champions du monde 2015 et 2016, les Français entendent bien conserver leur trophée.

 
 

Mais dans leur catégorie, cette année, les adversaires seront nombreux. Il faudra notamment surveiller le couple canadien Kaitlyn WeaverAndrew Poje, champions nationaux 2015 et 2016 et constamment dans le top 5 des championnats du monde depuis 2010/2011. Les Américains Madison Chock et Evan Bates seront aussi à prendre au sérieux en vice-champions du monde 2015 et médaillés de bronze des Mondiaux 2016.

Couples : une marche de plus pour James et Cipres ?

Dans la catégorie « couples », les Russes seront observés et tout particulièrement les champions d’Europe en titre, Evgenia Tarasova et Vladimir Morozov.

En ce qui concerne les quintuples champions de France et médaillés de bronze du dernier championnat d’Europe, Vanessa James et Morgan Cipres, le but sera de poursuivre la progression et pourquoi pas, créer la surprise en gravissant encore une voire deux marches sur le podium. Depuis 2014/2015, le couple a en tout cas gagné chaque saison une place au classement.

Dames : Lecavelier et Meité pour engranger de l’expérience

Du côté des dames, les Françaises ne viseront certainement pas le titre mais pourront en tout cas accumuler de l’expérience. Les jeunes Laurine Lecavelier (21 ans), championne de France en titre, et Mae Bérénice Meité (23 ans en septembre), triple championne nationale de 2014 à 2016 et 2e en 2017, tenteront a minima de se frotter aux meilleures.

Et les meilleures seront nombreuses. On comptera parmi les prétendantes : la Russe Elizaveta Tuktamysheva, championne du monde et d’Europe 2015, la Canadienne Kaetlyn Osmond, vice-championne du monde en 2017.

Hommes : Besseghier, petit espoir français

Enfin, chez les hommes, les chances tricolores seront regroupées derrière un seul homme : Chafik Besseghier. Le patineur, formé à Grenoble, qui n’a intégré le top 10 des championnats du monde qu’une fois – en 2013/2014 – essaiera de poursuivre sur sa lancée en 2017 : titres à Abu Dhabi (janvier) et Reykjavik (mars).

Mais là encore, la concurrence sera rude avec l’Espagnol Javier Fernandez, quintuple champion d’Europe en titre, le vice-champion du monde japonais Shoma Uno mais également le champion du monde junior, Vincent Zhou.

Sur le même sujet