Vous êtes ici

Laura Flessel est nommée ministre des Sports

L'ancienne escrimeuse Laura Flessel

L'ancienne escrimeuse Laura Flessel | AFP - FRANCK FIFE

Par

Publié le 17/05/2017 | 15:09, mis à jour le 18/05/2017 | 07:30

L'ancienne championne olympique d'épée à Atlanta (1996), Laura Flessel a été nommée ministre des Sports.

On attendait Amélie Castera-Oudéa, l'ancienne prodige du tennis féminin au CV impressionnant (ENA, cadre sup chez Axa), mais Edouard Philippe a surpris tout son monde en nommant Laura Flessel. Une ancienne championne olympique hérite du portefeuille des Sports. Comme David Douillet, Guy Drut, Jean-François Lamour. A chaque fois, sous des présidents de droite (Nicolas Sarkozy et Jacques Chirac). Emmanuel Macron et son Premier ministre Edouard Philippe ont choisi un nom plus prestigieux pour un ministère qui va être stratégique dans les mois à venir avec, à l'horizon, la désignation de la ville-hôte des JO 2024. L'escrimeuse, championne olympique à Atlanta en 1996 et porte-drapeau de la délégation française aux JO de Londres 2012, succède au socialiste Patrick Kanner, ministre de François Hollande, nommé en 2014.

A 45 ans, Laura Flessel-Colovic - après son mariage avec Denis Colovic - devient ministre des Sports. L'aboutissement d'une carrière de sportive de très haut niveau d'escrimeuse débutée sur son île, la Guadeloupe. Celle qui n'est pas encore "la guêpe" dans l'opinion publique se fait connaître un an avant les JO d'Atlanta. Lors des Mondiaux de La Haye, elle remporte la médaille de bronze à l'épée. L'année suivante est celle de la consécration. Aux Etats-Unis, elle s'offre la médaille d'or individuelle et par équipes. La "guêpe" devient un grand nom du sport français. Ses trois autres médailles olympiques (bronze individuelle en 2000, argent individuelle et bronze par équipes en 2004) et ses six titres de championne du monde finissent de la consacrer. Elle est adoubée par ses pairs en 2012 en devenant porte-drapeau à Londres. Elle prend sa retraite après ces JO, à 40 ans.

 
 

Action

Au cours de ces cinq dernières années, Laura Flessel ne s'est jamais éloignée des terrains de sport ni du devant de la scène. Entre ses activités médiatiques (consultante pour le quotidien disparu depuis Aujourd'hui sport, candidate lors de la saison 3 de Danse avec les Stars, actuellement présentatrice sur la chaîne Numéro 23) et associative (marraine de l'association Paris 2018 pour l'organisation des Xe GayGames, marraine d'Handicap International), elle s'engage dans la vie publique. Elle prend la parole notamment au moment des attentats de Charlie Hebdo en janvier 2015. Un rapide tour sur son compte Twitter fait aussi état d'un activisme certain lors de la récente campagne présidentielle en faveur du candidat En Marche.

Elle est un des visages emblématiques de la campagne de la ville de Paris pour l'organisation des JO 2024. Sa nomination au poste de ministre des Sports est d'ailleurs un signe fort de la volonté présidentielle de tout faire pour obtenir ces Jeux. Seul point noir d'une personnalité qui fait l'unanimité parmi les sportifs : son contrôle positif au coramine glucose en 2002. Une "erreur" selon celle qui a toujours combattu le dopage. Avec les JO 2024, ce sera un autre gros dossier de son ministère.

 
L'ancienne escrimeuse Laura Flessel (DPPI - JEAN-MARIE HERVIO)
 

Plus d'infos à suivre

Sur le même sujet