Manaudou portrait tribunes 2009
Laure Manaudou revient progressivement | AFP - GERARD JULIEN

Manaudou: "Ca fait bizarre d'être 15e"

Publié le , modifié le

Laure Manaudou, la meilleure nageuse française de tous les temps, s'est essayée sur le 400 m libre, pour la première fois depuis les JO-2008, lors des Championnats des Etats-Unis, à Atlanta, une expérience qu'elle a qualifiée de "bizarre" devant la presse.

Que ressentez-vous ?
Laure Manaudou: "Ca fait un peu mal. Le dernier bon 400 m remonte à très, très longtemps. Je ne me rappelle même plus parce que ce n'était même pas celui des Jeux. Ca fait bizarre d'être 15e. Il faut que je m'y habitue. Il y a quand même du bon niveau dans toutes les compétitions américaines. Il faut faire avec et s'en servir comme entraînement".

C'était important de plonger aujourd'hui ?
L.M: "Ce 400 m me sert un peu d'entraînement parce que j'ai toujours un peu de mal à me réveiller le premier jour de la compétition. Il faut que je fasse attention à ne pas trop m'endormir aussi. J'ai eu un peu de mal ce matin. Je n'ai pas trop envie de me prendre la tête, même si c'est difficile de faire un temps moyen. Il faut l'accepter et on verra ce que ça donne cet après-midi" (finale B).

Qu'est-ce que cela vous fait de voir toute cette presse ?
L.M: "Il n'y a que de la presse française en tout cas! Alors, merci. Ca me rappelle quand même pas mal de souvenirs, qu'ils soient bons ou pas. J'ai eu un petit choc hier en vous voyant tous arriver alors qu'il y a les Marseillais qui nagent à Eindhoven et qu'il y a les Championnats de France en petit bain ce week-end (à Angers). Ca fait bizarre mais il faut que je m'y habitue avant la tempête en mars (Championnats de France qualificatifs pour les JO-2012 à Dunkerque), donc c'est bien".

Est-ce une bonne préparation pour Dunkerque ?
L.M: "Si je fais des bons temps, ce sera mieux! On verra cet après-midi et tout au long du week-end. C'est vrai que je suis un peu tendue et stressée parce que vous êtes tous là. Je me dis que vous avez tous fait le voyage, donc faut pas que je me loupe. On verra bien. Sinon ça vous fera des vacances!"

Quel est votre objectif à Atlanta ?
L.M: "C'est d'essayer de me faire plaisir parce que j'ai eu pas mal de baisses de moral après la compétition de Minneapolis (début novembre) avec les temps que j'avais faits. C'est aussi avoir la chance de nager contre les Américaines et profiter".

Nager aux Etats-Unis est aussi une façon du prendre du recul ?
L.M: "Apparemment non, puisque vous êtes là! Mais sinon ça fait quand même du bien de voir qu'il y a quand même beaucoup de monde derrière moi et qu'il y a pas mal de personnes qui croient en moi. Ca m'encourage et c'est ça qui me motive aussi".

Voir la video

AFP