Les titres des journaux après l'attribution des JO de 2024 à Paris
Les titres des journaux après l'attribution des JO de 2024 à Paris | DR

JO 2024 : La presse salue la belle victoire de Paris

Publié le , modifié le

La presse dans son ensemble "ne boude pas son plaisir" et promet déjà "un défi considérable" après l'attribution mercredi des Jeux olympiques de 2024 à Paris. Même si elle était attendue, il est bien difficile d'échapper à l'information arrivée dans la soirée en provenance de Lima et qui envahit tous vos journaux ce jeudi matin.

Comme souvent très attendu, le titre du seul quotidien sportif tient en un mot: "Enfin", résume en effet L'équipe, qui rappelle que Paris et la France auront attendu un siècle, subi trois échecs et attendu encore plusieurs semaines avant de pouvoir enfin savourer cette grande victoire. Un peu plus festif et évidemment très concerné, Le Parisien lance en Une un "Euphorisant", espérant apporter un peu d'enthousiasme aux Franciliens qui seraient encore septiques. Mais les autres grands journaux nationaux saluent également ce succès de la candidature parisienne. Ainsi, Le Figaro voit dans ce choix "un défi sportif et économique" pour la France. Libération s'intéresse aussi à la victoire de Paris à travers le portrait de Tony Estanguet, triple médaillé d'or en canoë et cheville ouvrière de la candidature parisienne. Pour Les Echos, c'est "une victoire historique".

Un "plaisir" avant tout

Et si déjà quelques voix commencent à voir ces JO d'un mauvais oeil, L'Humanité prie ses lecteurs de se laisser porter par le mouvement. "Ne boudons pas notre plaisir", écrit ainsi Jean-Emmanuel Ducoin et "laissons un peu s'exprimer notre intuition : à l'image de la Coupe du monde 1998, les JO de 2024 peuvent être une chance", ajoute-t-il. Même son de cloche du côté d'Ouest France: "Ne boudons pas le plaisir d'une nouvelle positive", insiste aussi Laurent Marchant qui pense que "les JO sont l'occasion pour la France de créer une dynamique potentiellement vertueuse". "Ne boudons pas notre plaisir", s'exclament à l'unisson Christophe Hérigault, dans La Nouvelle République du Centre-Ouest et Yolande Baldeweck, dans L'Alsace. Cette dernière salue "ce + Pack France+ qui a transformé l'essai. Pour son rayonnement, la France a besoin que Paris 2024 soit une réussite. Le plus dur reste à venir", met-elle toutefois en garde.

"Le plus dur reste à venir"

C'est aussi ce que souligne L'Equipe par la plume de Jérôme Cazadieu. "La France a signé hier une de ses plus belles victoires sportives", assure-t-il expliquant que "le sport tricolore est confronté au plus grand défi de son histoire". C'est "un vrai défi pour la France" reconnaît également Nicolas Charbonneau dans Le Parisien. "L'émotion n'était pas feinte (...) les regards pétillaient comme des bulles de champagne", raconte Jean-Julien Ezvan, dans Le Figaro. "Une ivresse de courte durée" souligne-t-il car "le projet et ses acteurs vont devoir rapidement changer de dimension pour relever de colossaux défis". Jean-Claude Souléry, de la Dépêche du Midi, évoque "un défi considérable", mais reste persuadé que "Paris, assurément, possède tous les atouts" pour le réussir.

Romain Bonte