Vous êtes ici

Mondiaux: encore de l'or pour Riner

Teddy Riner, lors de son 9e sacre mondial à Budapest

Teddy Riner, lors de son 9e sacre mondial à Budapest | AFP - ATTILA KISBENEDEK

Par

Publié le 02/09/2017 | 18:39, mis à jour le 02/09/2017 | 20:32

Teddy Riner est allé chercher sa neuvième couronne mondiale dans la catégorie +100 kg en s'imposant face au Brésilien David Moura en finale des Mondiaux samedi à Budapest. Dans un tournoi qu'il abordait pourtant sans certitudes, le Français a une nouvelle fois été présent au rendez-vous pour signer son 134e succès international consécutif.

La preuve par neuf

Il est vrai que le colosse français avait coupé les ponts avec le judo après Rio et qu'il n'est revenu que tardivement à l'entraînement pour le défi des Mondiaux. Il n'était plus monté sur un tatami en compétition depuis le 12 août 2016, jour de son deuxième sacre olympique, Ensuite, il s'est accordé une longue pause, jusqu'en janvier. Ce qui lui a valu d'atteindre sur la balance "des sommets inégalés" comme il l'avait alors pudiquement esquissé. Des pépins physiques -tibia gauche douloureux en mai, puis coude droit récalcitrant en juin- l'ont ensuite empêché de renouer avec la compétition au printemps comme il l'avait envisagé.

Beaucoup d'observateurs d'ailleurs s'interrogeaient sur le fait de savoir si, au-delà de son talent, ce manque de préparation ne pouvait pas lui être préjudiciable. Teddy Riner a apporté la preuve par neuf qu'il n'avait rien laissé au hasard pour aborder cette compétition dans les meilleures conditions. Et même si lors de ses deux derniers combats, il a, à l'évidence, manqué de fluidité et d'agressivité et peut-être de fraîcheur, il a su par deux fois,dans le "golden score", trouver les ressources suffisantes et le geste efficace pour faire la différence. Ce sacre est d'autant plus savoureux pour le Français que durant cette journée, après quatre premières oppositions qu'il il a su maîtriser en infligeant quatre ippons à ses adversaires, il a connu une grosse frayeur en demi-finale face au Géorgien Tushishvili, 22 ans, qui lui a posé de gros problèmes par sa mobilité. Cette fois c'est vraiment à l'expérience et grâce à un mental fort, alors qu'il a été touché au genou sur en mauvais mouvement en finale, qu'il a fait basculer le combat en surprenant Moura sur un balayage.

Invaincu depuis septembre 2010, Teddy Riner, 28 ans, poursuit ainsi une vertigineuse série de 134 combats gagnés, ponctuée notamment par deux sacres olympiques en 2012  et en 2016.Sa dernière défaite remonte à presque sept ans, précisément au 13 septembre 2010 en finale des Mondiaux toutes catégories, face au Japonais Daiki Kamikawa, à Tokyo (sur décision des arbitres). Depuis et malgré des blessures et des périodes de'entraînement tronquées, il n'a jamais failli lorsqu'il fallait conquérir un titre et il n'a pas quitté le haut de l'affiche.

Sur le même sujet