Vous êtes ici

Euro: deux médailles pour les Françaises

Margaux Pinot a bien résisté à la Slovène Tina Trstenjak

Margaux Pinot a bien résisté à la Slovène Tina Trstenjak | Maxppp - Bartlomiej Zborowski

Par

Publié le 21/04/2017 | 17:58, mis à jour le 21/04/2017 | 20:04

La France a décroché deux médailles vendredi aux championnats d'europe de Judo à Varsovie. Toutes deux sont venues des filles avec d'abord Margaux Pinot qui, pour sa première grande compétition internationale, a obtenu l'argent dans la catégorie -63 kg. Quelques minutes plus tard, la jeune Marie-Eve Gahié est allée chercher le bronze en -70 kg, offrant la quatrième médaille au clan tricolore.

Ce sont les néophytes qui ont fait le show pour les tricolores vendredi. Avec Margaux Pinot (23 ans), qui  s'est certes inclinée en finale contre la patronne de la catégorie, la Slovène Tina Trstenjak, championne olympique, du monde et d'Europe en titre, mais non sans l'avoir fait vaciller. La Française n'a en effet été battue qu'aux pénalités, après presque 4 minutes 30 secondes dans le "golden score" (le temps additionnel après les quatre minutes réglementaires de combat). 

Engagée dans la même catégorie que Pinot, Clarisse Agbegnenou, vice-championne olympique en titre, a été contrainte de déclarer forfait avant sa demi-finale en raison d'une blessure à la hanche. Elle termine cinquième.

De son côté, Marie-Eve Gahié a remporté la médaille de bronze en -70 kg. Battue en demi-finale, Gahié (20 ans) a rebondi en remportant sur ippon son combat pour la troisième place contre la Polonaise Katarzyna Klys. Sacrée championne d'Europe juniors en septembre dernier, la Française monte moins d'un an plus tard sur le podium continental en seniors.

Les hommes en perdition

Pas de sourire en revanche chez les messieurs, où les jours se suivent et se ressemblent.Comme la veille, le parcours des Bleus a pris fin précocement pour les nouveaux venus. Baptiste Pierre (-81 kg) est tombé d'entrée, Pape Doudou Ndiaye (-81 kg) et Guillaume Chaine (-73 kg) ont été battus dès leur second combat. Pas de miracle non plus pour le médaillé mondial (bronze 2010) et européen (argent 2015) Loïc Korval (-73 kg) : arrivé à court de préparation après une blessure à la cheville subie au Tournoi de Paris mi-février, il a été éliminé juste avant les quarts de finale.

Sur le même sujet