Vous êtes ici

Les réactions à la désignation de Paris pour organiser les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024

Dernier oral pour la candidature de Paris 2024 à Lima

Dernier oral pour la candidature de Paris 2024 à Lima | DR

Par

Publié le 13/09/2017 | 21:55, mis à jour le 14/09/2017 | 11:33

"La France mérite ce moment", a réagi Tony Estanguet, co-président du Comité de candidature de Paris 2024. "Cette victoire, c'est la France", a déclaré Emmanuel Macron, président de la République. "C'est un sentiment incroyable", a laché Frédéric Delpy, président de la Fédération française handisport, heureux que la France organise pour la première fois des Jeux Paralympiques d'été. Voici quelques-unes des nombreuses réactions à l'attribution des Jeux Olympiques et Paralympiques à Paris en 2024.

Vidéo: la réaction de Teddy Riner

 
 

Tony Estanguet (co-président du Comité de candidature): "C'est une victoire magique, unique. On a travaillé dur depuis trois ans, avec Anne Hidalgo et l'ensemble de cette famille Paris-2024. C'est un succès collectif. J'ai vécu une émotion que j'ai rarement vécue dans ma vie". 

Teddy Riner: ""C'est beaucoup d'émotion et de satisfaction car pour avoir bossé sur le dossier depuis deux ans, c'est un bel accomplissement. On est tous dans l'euphorie, on mérite, on a bossé pour ça, c'est complètement fou de vivre ça. C'est comme une finale olympique. J'ai dit que je serais là en 2024, je vais tout faire pour être là en tout cas."

Marie-José Pérec: ""C'est du bonheur, on se dit que ça va rentrer dans l'histoire. Faire partie d'une histoire comme celle-là, c'est magnifique, parce que ramener les Jeux 100 ans après, c'est incroyable. On s'était tellement battu sur d'autres candidatures (Paris avait auparavant perdu pour les éditions 1992, 2008 et 2012, ndlr). Il y avait une telle émotion dans la salle quand notre équipe est passée... On en avait des frissons. Aujourd'hui on a gagné beaucoup plus qu'une médaille d'or".

Vidéo: La réaction d'Emmanuel Macron

 
 

Bernard Laporte (président de la Fédération française de rugby): "Les Jeux Olympiques à Paris en 2024 représentent une opportunité formidable pour tout le sport français", a réagi Bernard Laporte, président de la Fédération française de rugby (FFR), également engagé dans une autre quête. "Maintenant, nous devons unir nos forces pour que la France remporte également l'organisation de la Coupe du monde de rugby en 2023."

Eric Garcetti (maire de Los Angeles): "Pour ma ville je ne pourrais pas être plus heureux. Il y avait un vrai sentiment de solidarité, coopération et bonheur et je pense que ce sont des valeurs que ce mouvement (le CIO) est supposé défendre. Nous avons des relations étroites avec Paris depuis des dizaines d'années. (Le double vote) était la bonne réponse, il s'agissait de trouver une solution gagnant-gagnant", a ajouté M. Garcetti pour qui "les termes (de l'offre du CIO) étaient trop bons pour dire non".

Sur le même sujet