sidney crosby stanley cup nhl penguins pittsburgh
Sidney Crosby (Pittsburgh Penguins) soulève la Stanley Cup | Justin K. Aller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

NHL : Les Penguins de Pittsburgh et Sidney Crosby décrochent un nouveau titre

Publié le , modifié le

Les Penguins de Pittsburgh ont remporté cette nuit leur deuxième titre NHL d'affilée en s'imposant 2-0 contre les Predators de Nashville.

Pittsburgh, emmené par sa star Sidney Crosby, est devenu dimanche la première équipe depuis 19 ans à remporter deux années de suite la Coupe Stanley, la finale de la Ligue nord-américaine de hockey sur glace (NHL). Les Penguins sont venus à bout de Nashville quatre victoires à deux et ont signé le succès décisif sur la glace des Predators dans les dernières secondes d'un match N.6 très accroché (2-0). Ils ont trouvé l'ouverture à 95 secondes de la fin du temps réglementaire par Patric Hornqvist lorsque l'attaquant suédois, ancien joueur de Nashville, a récupéré le palet derrière le but des Predators et l'a fait rebondir dans le dos du gardien finlandais Pekka Rinne.

Crosby se rapproche de Gretzky

Les champions en titre ont ajouté un second but dans la dernière minute par Carl Hagelin, alors que Nashville avait fait sortir son gardien de but pour disposer d'un sixième joueur de champ. Il s'agit du cinquième titre de Pittsburgh après 1991, 1992, 2009 et 2016, et du troisième sacre de Crosby qui, comme en 2016, a été élu meilleur joueur de la finale. A bientôt 30 ans, Crosby, double champion olympique avec le Canada, a dépassé son mentor et propriétaire à Pittsburgh Mario Lemieux (1991, 1992) et s'est rapproché des quatre titres de Wayne Gretzky, présenté comme le meilleur joueur de l'histoire.

But refusé à Nashville

"Conserver notre titre était l'objectif depuis le début de la saison, on savait que cela serait difficile, car cela n'avait pas été fait depuis longtemps, c'est un grand motif de fierté", a admis la star canadienne de la NHL. "Une carrière est courte, j'ai conscience d'avoir de la chance de jouer dans une telle équipe, gagner des titres est toujours difficile, j'espère continuer", a-t-il insisté. Son entraîneur Mike Sullivan a présenté Crosby comme "l'un des plus grands": "C'est un joueur qui sait gagner, il a gagné en NHL, en équipe nationale, il est unique", a-t-il insisté.

La fin de la belle histoire des Predators

Il fallait remonter à 1998, avant l'instauration du plafond salarial en NHL destiné à équilibrer la concurrence, pour trouver trace du dernier doublé, ou "back to back" dans le jargon du sport professionnel nord-américain: il avait été réalisé par Détroit. Malgré sa défaite, Nashville a marqué les esprits dès sa première finale: les Predators, apparus en NHL en 1998, avaient arraché leur qualification pour les play-offs sur le fil et présentaient le plus mauvais bilan des seize dernières équipes en lice. Mais avec leur défense agressive, ils ont tour à tour dominé Chicago, meilleure équipe de la conférence Ouest (4-0), Saint-Louis (4-2) et Anaheim (4-2), avant de buter sur le favori, Pittsburgh.

Les Predators ont été privés d'un but valable, en raison d'une intervention trop rapide des arbitres, au tout début du 2e tiers-temps. "Cela rend cette défaite plus difficile à accepter", a admis leur entraîneur Peter Laviolette. "Je suis fier de cette équipe, elle a progressé tout au long de la saison pour produire son meilleur hockey durant les play-offs", a-t-il insisté.

AFP