Vous êtes ici

Ruffier libère les Verts

Ruffier décisif lors de la séance de tirs au but face à Karabükspor

Ruffier décisif lors de la séance de tirs au but face à Karabükspor | AFP

Par

Publié le 28/08/2014 | 23:19, mis à jour le 28/08/2014 | 23:52

L'AS Saint-Etienne s'est qualifiée pour la phase de groupes de la Ligue Europa. Les Verts sont venus à bout des Turcs de Karabükspor à l'issue de la cruelle séance de tirs au but (4 tab à 3). Battue 1-0 à l'aller, Kévin Monnet-Paquet avait permis à l'ASSE de revenir à hauteur de son adversaire dès la 13e minute. Et il aura fallu attendre deux arrêts de Ruffier lors des tirs au but, pour voir les hommes de Christophe Galtier retrouver l'Europe.

"C'est pour vivre des moments comme cela que l'on travaille autant", a déclaré avec une énorme fierté Christophe Galtier, au micro de BeinSport. Déçus par leur match aller, les Verts, soutenus par un Chaudron en effervescence, ont mis tout leur coeur pour aller chercher cette qualification. L'ouverture du score assez rapide de Monnet-Paquet (13e, 1-0) a permis aux Stéphanois de ne pas trop se crisper face à une très vaillante équipe turque.

Au fil des minutes, le jeu se fermait peu à peu, et Saint-Etienne peinait à se montrer dangereux devant les cages adverses. Il fallait en découdre en prolongation, et comme en début de rencontre, l'ASSE se montrait la plus entreprenante. Ruffier devait même calmer les ardeurs de ses coéquipiers qui ne comptaient pas leurs efforts. Van Wolfswinkel aurait pu inscrire le but salvateur à la 99e minute à la suite d'un service de Cohade, mais malgré un crochet judicieux du Néerlandais, un défenseur turc revenait pour sauver les siens.

Ruffier, ce héros...

Les supporteurs locaux continuaient de pousser leurs joueurs, Galtier avait lui-même du mal à se calmer dans cette chaude ambiance, et comme on pouvait s'y attendre, l'issue de cette rencontre se déciderait lors de la séance de tirs au but. Les premiers tireurs trouvaient le cadre, mais Clément ratait le premier. Placé sur le bord du terrain, Dominique Rocheteau craignait le pire, mais Ruffier entretenait l'espoir en détournant le tir d'Akgün. Gradel redonnait l'avantage à Sainté, et Ruffier terminait le travail en effectuant un deuxième arrêt décisif sur une frappe d'Özek. Le peuple vert pouvait triompher et savourer sa qualification en C3.

Sur le même sujet