Vous êtes ici

Ligue Europa: Marseille et Bordeaux s'imposent

La joie de Payet après le 2e but de Valère Germain

La joie de Payet après le 2e but de Valère Germain | AFP - Laurie Dieffenbach

Par

Publié le 27/07/2017 | 22:37, mis à jour le 28/07/2017 | 10:35

L'Olympique de Marseille a fait la différence face aux Belges d'Ostende (4-2) jeudi lors du 3e tour préliminaire aller de la Ligue Europa, avec un triplé de Valère Germain. L'OM peut aborder avec confiance le match retour la semaine prochaine. De son côté Bordeaux (avec un doublé de Sankharé) a assuré l'essentiel en s'imposant face aux Hongrois de Videoton (2-1), mais la qualification sera difficile pour des Girondins qui ne se sont pas mis vraiment à l'abri.

Dans un vélodrome des grands jours, renouant avec l'Europe, l'Olympique de Marseille a livré un match plein, même s'il y eut quelques erreurs collectives dans l'organisation, inhérentes à un début de saison où il faut que l'équipe se mette en place.

Germain le goléador

Si les Marseillais ont rapidement pris le contrôle du milieu de terrain, ils ont parfois été fébriles en défense, malgré une partie solide d'Adil Rami. Pour le reste, face à des Belges qui ont joué crânement leur chance, ils ont eu la bonne idée d'ouvrir la marque dès la 2e minute par Valère Germain, qui a finalement été l'homme du match. Bien servi par Thauvin, il trompait le gardien belge d'un judicieux intérieur. Et en deuxième mi-temps (57e et 82e minute), il était encore à la conclusion de deux actions rondement menées, sur lesquelles, toujours bien placé, il coupait la trajectoire du ballon. Entre temps, Morgan Sanson avait inscrit le deuxième but  (32e) reprenant un ballon repoussé par le gardien d'Ostende après une première frappe... de Germain. L'ancien Monégasque aurait même pu cueillir encore davantage d'ovations du stade Vélodrome en fin de match, mais sa frappe trouvait la transversale. Au passif des Phocéens, on notera que leurs leurs intentions ont été refroidies par deux fois: d'abord après une faute de Thauvin offrant un pénalty réussi par Siani pour les Belges, puis sur un ballon a priori anodin transformé en but par Musona, alors que dans les cage de l'OM Steve Mandanda trop avancé se faisait surprendre par le lob. 

Des recrues estivales du club marseillais, Germain est indubitablement celui qui a fait la meilleure impression. Et prouvé du même coup à ses dirigeants qu'ils n'avaient pas forcément besoin de mettre 30-40 millions d'euros pour acheter un grand N.9. Par son activité et son travail en remise, autant que par ses buts, le joueur de 27 ans a été dans tous les bons coups, offrant de nombreuses solutions offensives. Mais qu'on ne s'y trompe pas: malgré un Germain XXL, les Marseillais ont tout de même montré des lacunes. Ils devront les gommer pour aller à Ostende avec plus de certitudes.

Sankharé sauve les meubles bordelais

Un doublé de Younousse Sankharé a permis à Bordeaux d'assurer la victoire. Pour leur première de la saison, les hommes de Jocelyn Gourvennec pourront toutefois nourrir des regrets au regard du nombre d'occasions qu'ils se sont créées dans ce match dominé de bout en bout malgré une baisse de régime légitime après l'heure de jeu. Ce but d'avance sera-t-il suffisant dans une semaine face à ces Hongrois accrocheurs qui disposent de belles qualités offensives avec le duo serbe Lazovic-Scepovic, technique, roublard et surtout efficace pour tromper la vigilance de l'axe central girondin (23e) ?

Gourvennec a une semaine pour trouver les clés du verrou qu'on a parfois senti hésitant et lourd. En tous cas, l'entraîneur bordelais pourra se satisfaire de la prestation de Sankharé
qui s'est mué en héros d'un soir en étant servi à chaque fois à la limite du hors-jeu. Malgré du déchet, et de la fatigue, les Bordelais sont quand même restés présents devant le but visiteur et ils peuvent regretter d'avoir manqué de précision alors qu'ils avaient les moyens de prendre un avantage plus conséquent avant le match retour.

Sur le même sujet

Euro Féminin : A suivre en direct