Vous êtes ici

Ligue des champions : la remontada inachevée de l'Atlético Madrid, le Real en finale

La remontée de l'Atlético Madrid n'a pas eu lieu

La remontée de l'Atlético Madrid n'a pas eu lieu | JAVIER SORIANO / AFP

Par

Publié le 10/05/2017 | 22:39, mis à jour le 10/05/2017 | 22:56

Malgré une entame de match endiablée et deux buts inscrits rapidement par Saul Niguez (12e) et Griezmann (16e), l'Atlético Madrid n'a pas réussi à renverser son voisin madrilène en demi-finale retour de la Ligue des champions. La faute à Karim Benzema qui a sorti le grand jeu en fin de première mi-temps et provoqué le but d'Isco (42e). Le score en est resté là et les Colchoneros se sont imposés 2-1. Une fois de plus, le Real a été son bourreau dans la plus grande compétition continentale. En finale, les Merengues affronteront la Juventus Turin, tombeur de Monaco mardi.

  • Le match : L'atlético Madrid bute encore sur le Real Madrid

L’Atlético Madrid est mort avec ses idées. Transparents à Bernabeu la semaine passée (3-0), les Colchoneros ont affiché cet orgueil que leurs supporters demandaient lors du magnifique tifo déployé au coup d’envoi. Après 16 minutes de feu, deux buts sur trois avaient été effacés. Le premier sur un corner repris au premier poteau par Saul Niguez (1-0, 12e). Le deuxième sur un penalty concédé par Varane sur Torres. Malgré une perte d’appui au moment de sa frappe, Griezmann trompait Navas (2-0, 16e).

Après ce début idéal, l’Atléti a baissé de pied pour recharger les batteries, sauf dans l’engagement. Dépassé, l’arbitre M.Cakir distribuait les cartons n’importe comment et ne calmait personne. Celui qui calmait tout le monde, c’était Karim Benzema dont le grand numéro sur le côté gauche aboutissait au but d’Isco, idéalement placé pour reprendre le tir de Kroos (42e). Les Colchoneros accusaient le coup et peinaient à remettre la machine en marche. Le but de l’espoir n’arrivait pas en deuxième mi-temps malgré les occasions de Carrasco (66e), Gameiro (66e) et Griezmann (71e), toutes repoussées par un Navas décisif.

  • La der à Calderon

L’hymne de la Ligue des champions ne résonnera plus à Vicente Calderon. La finale ayant lieu à Cardiff, l’Atlético Madrid disputait quoi qu’il arrive son dernier match européen dans son enceinte historique. En 51 ans, les Madrilènes ont disputé six demi-finales continentales et n’ont jamais perdu. Jusqu’à ce soir, ils n’avaient jamais encaissé de but. Celui d’Isco fait très mal et a brisé leur remontada. La saison prochaine, les Colchoneros joueront dans le Wanda Metropolitano, un stade flambant neuf construit sur le terrain de l’ancien stade olympique.

  • L’action du match : Benzema façon Messi

Ils étaient trois défenseurs de l’Atléti pour l’arrêter mais aucun n’a réussi à l’empêcher de passer. Sur le côté gauche, Karim Benzema a tout fait. Après une prise de balle dos au mur, il se retournait et accélérait vers la ligne de but. Plusieurs double-contacts quasiment sur la ligne de sortie de but, il servait Toni Kroos à l’entrée de la surface. L’Allemand trouvait Oblak sur sa route mais Isco terminait le travail. Très précieux dans l’équipe de Zidane, Benzema a tué la rébellion des Colchoneros sur une seule action. Il ne lui a manqué qu’un but qu’il a failli obtenir sur une tête plongeante (73e).

Sur le même sujet