Vous êtes ici

Ligue des champions : L'AS Monaco conserve le match nul sur la pelouse du RB Leipzig en ouverture

L'attaquant monégasque Radamel Falcao pris en tenaille par les défenseurs du RB Leipzig.

L'attaquant monégasque Radamel Falcao pris en tenaille par les défenseurs du RB Leipzig. | Robert Michael / AFP

Par

Publié le 13/09/2017 | 22:37, mis à jour le 13/09/2017 | 22:56

Pas de vainqueur à la Red Bull Arena ! L'AS Monaco a concédé le match nul sur la pelouse du RasenBallsport Leipzig (1-1) lors de la première journée du groupe G de la Ligue des champions. Peu après la demi-heure de jeu, c'est le milieu de terrain belge de l'ASM, Youri Tielemans, qui a répondu à l'ouverture du score de l'international suédois Emil Forsberg, pour le club allemand. Monaco a souffert mais décroche un point précieux hors de ses bases dans une poule homogène.

Subasic forfait, Monaco en 4-2-3-1

La soirée commençait pourtant mal pour l'AS Monaco... Touché à la cheville droite, le gardien international croate de l'ASM, Danijel Subasic, a dû déclarer forfait à la dernière minute. Du coup, c'est l'expérimenté portier suisse Diego Benaglio (34 ans), arrivé libre du VfL Wolfsburg à l'intersaison, qui a démarré sa première rencontre officielle avec le maillot du club de la principauté. Suite à l'absence, cette fois prévue, de son ailier tricolore Thomas Lemar, l'entraîneur portugais Leonardo Jardim avait donc décidé d'aligner un Monaco en 4-2-3-1 avec Djibril Sidibé et Adama Diakhaby comme ailiers, dérogeant donc à son fameux 4-4-2 si prolifique la saison dernière.

Deux buts en deux minutes avant la pause...

Au coeur d'une première période tactique et peu enlevée, tout se passe peu après la demi-heure de jeu. Étrangement seul, Emil Forsberg arrive à s'échapper sur le côté gauche et profite de la passivité du défenseur central monégasque Jemerson pour battre Benaglio d'une frappe puissante au premier poteau (33e). L'international suédois de 25 ans, auteur de 11 buts et 19 passes décisives en 41 matches la saison dernière, inscrit ainsi le premier but de l'histoire du RB Leipzig en Ligue des champions, sur le premier tir cadré du club allemand. Dans la foulée, le milieu de terrain belge Youri Tielemans, positionné en numéro 10 derrière l'avant-centre Radamel Falcao, profite d'un bon centre d'Almamy Touré puis d'une remise de la tête de Diakhaby pour battre Peter Gulacsi en deux temps (34e), malgré un joli réflexe du gardien de but hongrois du vice-champion d'Allemagne.   

 
 

Monaco plie mais ne rompt pas

Au retour des vestiaires, c'est le RB Leipzig qui rentre le mieux dans la seconde période. Fort d'une possession largement à leur avantage (60% à l'heure de jeu), les Allemands ne cessent de solliciter les défenseurs monégasques avec des appels en profondeur à la pelle (une dizaine de hors-jeu tout de même !). Mais ni la charnière centrale Glik-Jemerson, ni le gardien Benaglio, auteur d'une jolie sortie dans les pieds de l'intenable Timo Werner (79e) et surtout d'une magnifique parade sur une frappe de l'ancien Parisien Jean-Kévin Augustin (82e), ne cèdent face aux vagues allemandes. Seule note positive pour l'ASM dans cette fin de match difficile, les grand débuts du Sénégalais Keita Baldé, qui a remplacé Diakhaby à un quart d'heure du terme de la rencontre. Insuffisant tout de même pour ne ramener mieux qu'un match nul, mais Monaco s'en contentera. Au coeur d'un groupe homogène (les Turcs de Besiktas sont allés l'emporter 3-1 sur la pelouse du FC Porto), les Monégasques prennent surtout un bon point à l'extérieur, plutôt que d'en perdre deux...

Sur le même sujet