Guardiola et Ribéry
L'entraîneur du Bayern Munich, Pep Guardiola, en conversation avec son joueur Franck Ribéry | AFP - MICHAL CIZEK

Guardiola:"On doit jouer avec mes idées"

Publié le

L'entraîneur du Bayern Munich Pep Guardiola a réaffirmé vendredi l'importance de "jouer avec (s)es idées", en dépit des critiques envers son système de jeu basé sur la possession du ballon après la débâcle contre le Real Madrid (0-4) en demi-finales de la C1.

"L'équipe doit jouer avec les idées de l'entraîneur. Je suis convaincu que  c'est la seule solution pour le club", a insisté Guardiola en conférence de  presse à la veille du déplacement à Hambourg pour l'avant-dernière journée du championnat. "Je ne suis pas venu ici pour changer la culture du football allemand pas  plus que celle du Bayern. Mais, lorsque je parle au quotidien avec mes joueurs,  je ne peux pas parler d'idées auxquelles je ne crois pas, a poursuivi le coach du champion d'Allemagne.

Mais le +Rekordmeister+ a-t-il les bons joueurs pour appliquer ce système,  comme il s'était interrogé après l'élimination mardi, et doit-il envisager des  transferts ? "C'est avec ce système et ces joueurs que l'on a réussi de belles choses cette saison. Et il nous reste encore une finale", a-t-il rappelé, en référence  à celle de Coupe d'Allemagne contre Dortmund le 17 mai à Berlin. "Après la finale, je m'entretiendrai avec 'Kalle' (le patron Karl-Heinz Rummenigge) et Matthias (Sammer, le directeur sportif). Mais cela aurait été pareil si on s'était qualifié en finale" de la Ligue des champions, a-t-il  assuré.

Concernant les mécontents comme Thomas Müller, Javi Martinez et Mario Götze, Guardiola estime qu'ils "ont bien joué lorsque l'équipe a bien joué" et "pense qu'ils "seront encore là l'année prochaine". Le déplacement à Hambourg samedi, puis la réception de Stuttgart en clôture  de la saison une semaine plus tard, doivent servir à remettre l'équipe en  confiance, celle qu'elle avait en glanant le titre dès le 25 mars. "Il faut que les joueurs se disent: on joue encore bien. C'est important pour la finale" du 17 mai, a souligné Guardiola qui, à défaut de triplé comme Jupp Heynckes, vise un doublé pour sa première saison bavaroise.

AFP